RC Lens: Quand les autres stades se vident, Bollaert reste rempli

FOOTBALL Même s'il joue en Ligue 2, le RC Lens a l'une des meilleures affluences de France...  

Francois Launay

— 

Lens, le 5 fŽvrier 2011. Match comptant pour la 22me journŽe du championnat de ligue 1 de football opposant le RC Lens (RCL) au Valenciennes FC (VAFC) au stade FŽlix Bollaert de Lens. Ici les supporters lensois.
Lens, le 5 fŽvrier 2011. Match comptant pour la 22me journŽe du championnat de ligue 1 de football opposant le RC Lens (RCL) au Valenciennes FC (VAFC) au stade FŽlix Bollaert de Lens. Ici les supporters lensois. — M.LIBERT/20 MINUTES

C’est un peu l’exception qui confirme la règle. Ce vendredi soir, Bollaert devrait encore accueillir 24.000 personnes pour un match de Ligue 2 contre le Red Star. Alors que les stades français voient leur affluence baisser, le RC Lens ne connaît pas la crise. La saison dernière, le stade Félix Bollaert avait même la sixième meilleure affluence de France. Incroyable quand on sait que le Racing n’évolue qu’en Ligue 2.

Lens fait mieux que Nantes et Bordeaux qui jouent en Ligue 1

Avec 26.000 spectateurs de moyenne, les Sang et Or ont fait mieux que des clubs comme Nantes, Bordeaux ou encore Rennes qui évoluent en Ligue 1. Pour expliquer ces chiffres, il y a bien sûr l’incroyable fidélité du public lensois toujours présent même quand les temps sont durs. Mais cette ferveur n’explique pas tout.

Si le Racing fait souvent le plein à Bollaert, c’est aussi grâce à une politique de prix attractive. Les prix sont bas à Bollaert où peut s’abonner à l’année pour 125 euros (soit 6,5 euros le match) et voir certains matchs pour cinq euros.

Une politique de prix attractive

« Quand je suis arrivé en 1988, il n’y avait que 8.000 personnes. Je me suis dit qu’il fallait remplir Bollaert et on a fait des tarifs adaptés à notre public », expliqueGervais Martel, le président lensois. Quitte à perdre de l’argent. Lors de la saison 2012-2013, Martel avait dû quitter la présidence. Pour faire baisser les coûts de fonctionnement du stade, la nouvelle direction avait décidé de fermer la tribune Trannin. Une fois revenu aux affaires en juillet 2013, le dirigeant nordiste avait décidé de la rouvrir immédiatement.

Mais alors comment le club s’y retrouve avec cette politique de prix bas. « On fait de la marge compensée avec nos tarifs VIP », poursuit le dirigeant lensois. Des VIP toujours impressionnés par le spectacle proposé. « Quand je reçois pour la première fois des chefs d’entreprise, ils sont souvent bluffés. Ce stade avec ses supporters est une belle vitrine », reconnaît Martel.

Six millions d’euros annuels de recette billetterie

De quoi séduire d’éventuels sponsors mais aussi de faire rentrer de l’argent. La saison passée, la billetterie avait rapporté près de six millions d’euros au club artésien. « J’en ai discuté avec Arsène Wenger, le coach d’Arsenal, qui m’expliquait que c’était la somme que son club empochait… en un match en billetterie. On n’est pas dans le même monde », nuance Martel. Même si la magie de Bollaert reste une rareté dans l’Hexagone…