Nord: Trois migrants traversent la Manche à bord d'un canot de sauvetage

MIGRANTS Trois migrants ont été interpellés samedi près d’une plage du Kent (Royaume-Uni) où ils venaient sans doute d’abandonner un canot de sauvetage de la SNSM de Gravelines…

Olivier Aballain

— 

Des images du canot trouvé par John Varham
Des images du canot trouvé par John Varham — John Varnham

Leur arrivée sur une plage anglaise n’est pas passée inaperçue. Trois individus en situation irrégulière ont été interpellés samedi matin à Walmer, dans le Kent, après la découverte, sur le front de mer, d’un canot grâce auquel ils ont probablement traversé la Manche.

L’embarcation orange-vif a vite attiré l’œil d’un passant : il s’agissait un canot de sauvetage, dérobé quelques heures auparavant à la société de sauvetage en mer (SNSM) de Gravelines.

>> A lire aussi : «Jungle» de Calais: François Hollande promet un «démantèlement complet» d’ici «la fin de l’année»

En prévision de l’évacuation annoncée des migrants de Calais, deux élus britanniques, dont le député de Douvres Charles Elphicke, en appellent d’ailleurs à l’instauration d’une patrouille de la Marine royale sur le littoral.

Un périple de 50 km en mer

« Le canot était posé sur la plage, avec des gilets de sauvetage jetés autour », a témoigné, sur le site de la BBC, l’homme qui a découvert l’embarcation. John Varnham précise que le canot gonflable, équipé d’un moteur hors-bord, mesure un peu plus de deux mètres de long, et qu’il contenait encore une lampe torche, une gourde et un réservoir d’essence.

Le trajet théorique effectué par les trois migrants en canot de sauvetage
Le trajet théorique effectué par les trois migrants en canot de sauvetage - Google Maps

Les trois hommes suspectés de l’avoir utilisé pour traverser la Manche (un périple de 50 kilomètres, à partir de Gravelines) ont été interpellés sur la route qui longe le front de mer de cette coquette station balnéaire. Ils ont été remis aux services de l’immigration britanniques.

Pour ses opérations de sauvetage, la station SNSM de Gravelines utilise actuellement un tout nouveau modèle de vedette reçu il y a quelques mois. Selon le journal Le Phare Dunkerquois, le canot volé est un modèle d’appoint, installé sur une rampe de mise à l’eau automatique.