Roubaix: Deux ans après le plan social, la Redoute embauche de nouveau

SOCIAL L’entreprise nordiste de vente à distance annonce le recrutement de 60 personnes lors d’un job dating…

Mikaël Libert
— 
La Redoute recrute lors d'un job dating.
La Redoute recrute lors d'un job dating. — M.Libert / 20 Minutes

Mardi, la Redoute a annoncé son intention de recruter 60 personnes lors d’un «  » organisé, jeudi, à Lille. Cette bonne nouvelle signifie-t-elle la fin d’une période trouble pour l’entreprise d’  nordiste ?

En janvier 2014, la nouvelle direction de la Redoute, incarnée par la PDG Nathalie Balla, avait déclaré que le plan de « transformation économique » de l’entreprise allait être assorti de . A l’époque, la nouvelle avait été un véritable coup de massue pour les 3.400 salariés et de   avaient ponctué les négociations.

Un « plan exemplaire »

Contactée par 20 Minutes, la direction affirme aujourd’hui que son plan social a été exemplaire : « Nous avons limité au maximum les départs contraints et la demande de départs volontaires a été largement supérieure au nombre de places disponibles », se félicite-t-on à la direction.

Un enthousiasme que tempère Fabrice Peeters, délégué syndical CGT : « Beaucoup de salariés se sont rués sur le plan de départs volontaires parce qu’ils n’avaient pas confiance en la pérennité de l’entreprise, explique-t-il. Mais c’est vrai qu’il y a eu très peu de licenciements secs. »

Toujours en 2014, la Redoute tablait sur un retour à l’équilibre en quatre ans. Et, à l’aube de 2017, la direction reste droite dans ses bottes sur cette prévision : « On est toujours dans ces clous-là, mais comme la boîte n’est pas cotée, on ne communique pas sur les chiffres. »

Une « bonne nouvelle », mais…

Et sur le  organisé, mercredi, les avis sont partagés. « Que la Redoute embauche, c’est une bonne nouvelle, reconnaît le délégué syndical CGT. Encore faut-il que ces postes soient pérennes ». Sur sa  , Force ouvrière s’interroge : « N’aurait-elle pas oublié de proposer les postes aux salariés qu’elle a licenciés ? »

A cet argument, la direction se défend : « La Redoute veut s’installer comme leader e-commerce en mode et maison. Ça veut dire qu’il y a besoin de compétences nouvelles, notamment pour ce qui est du marketing digital. » Et en effet, les 60 postes à pourvoir sont  et au digital. D’ailleurs, pour la session de jeudi, plus de 600 candidatures ont été reçues. Les places vont être chères.