LOSC: Comment Eder est passé de héros à zéro (but)

FOOTBALL Buteur décisif en finale de l'Euro contre la France, l'attaquant portugais peine depuis le début de saison avec Lille...

Francois Launay

— 

Eder n'a pas encore marqué depuis le début de saison  (AP Photo/Michel Spingler)/SPIN111/16254672323773/1609102055
Eder n'a pas encore marqué depuis le début de saison (AP Photo/Michel Spingler)/SPIN111/16254672323773/1609102055 — Michel Spingler/AP/SIPA

Au Portugal, c’est un héros national. Buteur décisif en finale de l’Euro face à la France le 10 juillet dernier, Eder est entré dans l’histoire en offrant le premier titre international à son pays. S’il n’a pas le même niveau des Eusebio ou Ronaldo, l’attaquant lillois a sa place pour l’éternité à leurs côtés au panthéon du foot portugais.

>> A lire aussi : Les Portugais ont désormais un site pour s'excuser d'avoir critiqué Eder

Sollicité partout depuis son but historique

Depuis, on l’a vu partout. Fêté à son retour au pays, le joueur a fait la une de tous les journaux, radios et télé du Portugal.Un livre sur son parcours, entre enfance difficile et père en prison, est même sorti dans la foulée. Bref, l’attaquant, longtemps moqué pour sa maladresse, est devenu une star. « Il est devenu le joueur qui a permis au Portugal de remporter son premier trophée. Il a été très sollicité par les médias mais il faut qu’il se reconcentre sur le foot », lâche Frédéric Antonetti, son entraîneur au LOSC.

Aucun but en cinq matchs de Ligue 1

Il faut dire qu’après son été de rêve, Eder a eu du mal à redescendre sur terre. Après un prêt de six mois concluant à Lille (six buts, quatre passes décisives), l’attaquant s’était engagé définitivement avec le club nordiste juste avant l’Euro. Ce qu’on croyait être une bonne inspiration tarde à se concrétiser sur les terrains de Ligue 1.

Après cinq matchs de championnat, le buteur est toujours muet malgré deux passes décisives. Pas de quoi aider le LOSC qui se traîne la 17e place de Ligue 1. « Il faut qu’il digère ce championnat d’Europe. Il y a une remise en question qui s’impose. Il faut qu’il retrouve ses qualités de guerrier. Il ne donne pas le meilleur de lui-même car il est fatigué psychologiquement. Mais ce n’est jamais facile de se relancer, surtout après un succès dans un Euro », poursuit Antonetti.

Antonetti reconnaît avoir mal géré le cas Eder

Mais n’allez pas croire que le technicien corse en veuille à son buteur. Au contraire, le coach nordiste se mord les doigts d’avoir mal géré son retour. Après l’Euro, alors qu’il avait droit à trois semaines de congés, Eder a insisté pour reprendre l’entraînement avec Lille quinze jours à peine après son but en finale. Antonetti avait accepté sa requête mais le regrette amèrement.

« J’ai très mal géré cette histoire. Mais fin juillet, il y avait un tour préliminaire de Ligue Europa à jouer [perdu face au club azéri de Qabala]. Il m’a dit : "Je viens donner un coup de main". Mais après réflexion, ce n’était pas la bonne solution. Aujourd’hui, je ferai le contraire de ce que j’ai fait. Je lui donnerai deux semaines de vacances en plus », regrette le coach nordiste.

Des vacances en pleine saison ?

D’ailleurs, il n’est pas impossible qu’Antonetti, qui estime Eder capable de marquer «15-20 buts» , donne des vacances en pleine saison à son attaquant. Mais pour cela, il faut que Lille se relance rapidement en championnat. Eder sait ce qu’il lui reste à faire s’il veut aller se dorer la pilule sur les plages pendant l’hiver nordiste…