Douai : L’ancien député-maire de Wasquehal jugé en appel

JUSTICE Gérard Vignoble (UDI) avait été condamné en 2013, pour détournement de fonds, à 18 mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité…

Olivier Aballain

— 

Wasquehal, le 12 décembre 2011. Le maire de la commune, Gérard Vignoble, préside un Conseil municipal avec pour principal ordre du jour le vote du budget 2012 alors qu'un rapport de la Cour Régionale des Comptes (CRC) pointe du doigt la mauvaise gestion de la ville. Une adjointe au maire, Stéphanie Ducret, a porté plainte auprès du Procureur de la République de Lille.
Wasquehal, le 12 décembre 2011. Le maire de la commune, Gérard Vignoble, préside un Conseil municipal avec pour principal ordre du jour le vote du budget 2012 alors qu'un rapport de la Cour Régionale des Comptes (CRC) pointe du doigt la mauvaise gestion de la ville. Une adjointe au maire, Stéphanie Ducret, a porté plainte auprès du Procureur de la République de Lille. — M.Libert/20 Minutes

Le 28 novembre 2013, Gérard Vignoble s’était dit « atterré » par sa condamnation, en correctionnelle à Lille. Ce lundi, l’ancien maire de Wasquehal devrait se présenter diminué, devant la cour d’appel de Douai, qui examinera de nouveau les faits de détournement de fonds qui lui sont reprochés (ainsi qu’à sa compagne Myriam Dewulf).

L’élu avait été condamné en première instance à 18 mois de prison avec sursis, 3 ans d’inéligibilité et 30.000 euros d’amende. Âgé de 70 ans, l’ancien maire et ancien député du Nord est, selon sa compagne, dans l’impossibilité de parler depuis le 15 septembre. « Il a probablement fait un petit AVC », a expliqué cette dernière à La Voix du Nord. Il devrait toutefois être présent sur le banc des accusés.

Anomalies repérées par la chambre régionale des comptes

Maire de Wasquehal pendant 36 ans, de 1978 à 2014, Gérard Vignoble (UDI) est poursuivi pour 75.000 euros de dépenses non justifiées bien qu’assumées par la ville, de 2006 à 2009.

>> A lire aussi : Gérard Vignoble accusé de détournements de fonds publics

L’accusation s’est appuyée notamment sur les anomalies relevées par un rapport de la chambre régionale des comptes, rendu en 2011. A l’audience de son premier procès, en 2013, Gérard Vignoble reconnaissait seulement avoir été « mal conseillé » dans la tenue des comptes.

Sa compagne avait quant à elle écopé de 8 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Gérard Vignoble a perdu son siège de maire aux municipales de 2014, et il a changé d’avocat, enrôlant Me Frank Berton. Par le passé, ce ténor du barreau ténor lillois a notamment défendu l’ancien député-maire (PS) de Liévin, Jean-Pierre Kucheida, condamné en 2013 à Douai, pour abus de biens sociaux.