Migrants: Coup de cutter dans le dos à Grande-Synthe

SÉCURITÉ Un homme a été blessé au cutter dans le dos, mardi soir, dans le camp de migrants de Grande-Synthe...

Olivier Aballain

— 

Le camp de migrants de Grande-Synthe, dans le Nord.
Le camp de migrants de Grande-Synthe, dans le Nord. — O.Aballain/20 Minutes

Une bagarre a de nouveau éclaté mardi soirdans le camp de migrants de Grande-Synthe. Selon La Voix du Nord, un homme a été transporté au centre hospitalier de Dunkerque avec une blessure dans le dos, sans que son état ne soit jugé préoccupant.

>> A lire aussi : Calais: Pourquoi le nombre de migrants a bondi cet été

L’homme a été blessé d’un coup de cutter lors d’une rixe qui a éclaté vers 20h30. Selon le journal, les circonstances laissent penser à un conflit entre passeurs.

Un camp aux normes internationales

Le camp, qui hébergeait toujours 800 réfugiés au mois d’août, a ouvert début mars sur le site dit de La Linière. Financé en grande partie par l’ONG Médecins Sans Frontières, la ville de Grande-Synthe et la communauté urbaine de Dunkerque, il a été conçu aux normes internationales (hébergement, conditions sanitaires…) et remplace un bidonville insalubre installé plus près du centre-ville.

>> A lire aussi : Qui est ce maire qui ouvre un camp pour les migrants à Grande-Synthe?

A l’ouverture, il accueillait plus de 1.200 migrants et était géré par l’association Utopia56. Initialement opposé à sa construction, l’État a finalement annoncé, courant mai, qu’il assurerait la coordination du camp, via l’association conventionnée AFEJI.

Le camp de Grande-Synthe fait partie des exemples dont s’inspire la mairie de Paris pour concevoir un camp d’accueil sur son territoire, dont l’ouverture est prévue à partir de la mi-octobre.