Ligue 2: Lens refait enfin des affaires

FOOTBALL Le club n'avait plus été aussi actif sur le marché des transferts depuis des lustres...

Francois Launay

— 

Les dirigeants lensois et leurs trois dernières recrues
Les dirigeants lensois et leurs trois dernières recrues — F.Launay/20 Minutes

Onze départs pour douze arrivées. Il y avait bien longtemps que le RC Lens n’avait plus été aussi actif sur le marché des transferts. Après trois dernières années compliquées de gouvernance Mammadov, le club a enfin retrouvé de l’air financier depuis que l’homme d’affaires azéri n’est plus propriétaire du club.

>> A lire aussi : Le RC Lens a fini le mercato à toute allure

Un mercato enfin serein

Finis les encadrements de masse salariale ou interdiction de recrutement. Cet été, Lens a pu enfin recruter normalement. « Je suis extrêmement content. Pour la première fois depuis plusieurs années, on a pu travailler sereinement. Et forcément, on dort mieux. On avait des budgets qui avaient été acceptés par la DNCG. On a aussi bien bossé avec l’Atletico Madrid. C’est une nouvelle forme de travail très positive », se réjouit Gervais Martel, le président lensois.

L’aide de l’Atletico

Avec le changement d’actionnaire en mai dernier et l’arrivée d’un groupe d’investisseurs aux commandes du club dont des dirigeants de l’Atletico Madrid, le Racing respire de nouveau. Son nouveau réseau lui a permis d’ailleurs permis d’attirer de nouveaux joueurs comme l’attaquant espagnol Cristian Lopez débarqué du club roumain de Cluj.

>> A lire aussi : Ligue 2: Le RC Lens sauvé et (quasiment) racheté par l'Atletico Madrid

La montée en Ligue 1 en ligne de mire

Du coup, l’ambition est plus que jamais de retour dans l’Artois. Depuis son arrivée en juin aux commandes de l’équipe première, Alain Casanova n’a jamais caché son ambition de retrouver la Ligue 1. Et avec un effectif où tous les postes sont quasiment doublés, le coach n’a plus d’excuses. « Mais on n’en a jamais cherché », corrige immédiatement Casanova. « Dès mon premier jour ici, j’ai pris mes responsabilités et j’ai annoncé les objectifs. Je suis très satisfait de ce mercato », reconnaît l’entraîneur sang et or.

Ne reste plus qu’à bosser. Après un début de saison compliqué où le Racing occupe la treizième place de Ligue 2 après cinq journées, il n’y a plus de temps à perdre. Pour valider ce gros recrutement, les Sang et Or vont devoir vite remonter la pente.