Lille, le 27 mars 2013. Le lycee prive musulman Averroes, dans le quartier sensible de Lille-Sud, a obtenu 100% de reussite au baccalaureat. Ici Amar Lasfar, directeur de l'ecole.
Lille, le 27 mars 2013. Le lycee prive musulman Averroes, dans le quartier sensible de Lille-Sud, a obtenu 100% de reussite au baccalaureat. Ici Amar Lasfar, directeur de l'ecole. — M.LIBERT/20 MINUTES

RELIGION

Burkini: «Cette tenue ne fait pas partie du culte musulman»

Le président national de l’Union des organisations islamiques de France ne prône pas le port du burkini, mais défend la « liberté » des femmes musulmanes…

Amar Lasfar, recteur de la mosquée de Lille-Sud, est le président national de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France, réputée proche des Frères musulmans). En vacances au Maroc, il a accepté de livrer son sentiment sur la tunique de bain « islamique » (surnommée le burkini) interdite par certains maires.

Que pensez-vous du débat en cours en France sur le maillot de bain islamique ?

C’est un mauvais débat. C’est même devenu un sujet d’ordre international, car on m’interpelle au Maroc sur ce qui se passe en France. Depuis des années on essaie de s’attaquer à la radicalisation et au terrorisme, de dire aux musulmans que la France ne les persécute pas, et ce genre de débat et de décision d’interdiction a l’effet inverse.
Quand j’entends M. Chevènement demander aux musulmans de se faire discrets, je me dis que les musulmans servent aujourd’hui de bouc émissaire.

Vous-mêmes, recommandez-vous aux femmes de porter ce vêtement sur la plage ?

Mais je ne leur conseille rien du tout, ce n’est pas mon rôle. Si certaines femmes veulent le porter parce que ça leur permet d’être en accord avec leur corps, avec elles-mêmes, je ne les en empêcherai pas. Mais je le dis, le burkini ne fait pas partie du culte musulman. Ce n’est pas mon choix.

>> A lire aussi : La créatrice du burkini affirme que ses ventes progressent en France

Cependant pour moi ce n’est pas une question de culte, mais une question de liberté. Mais qu’on me dise quelle différence il y a entre une tenue de plongée et le burkini. Veut-on enfermer les femmes à la maison ?

J’aurai du travail à la rentrée non seulement pour rassurer mes fidèles, mais pour les défendre, aussi, face à ce climat.