Dunkerque: Le site du terminal méthanier évacué suite à un incident

ÉNERGIE Le terminal méthanier LNG, à Dunkerque, a été « mis en sécurité » après un incident technique intervenu dans la nuit…

Mikaël Libert

— 

Le premier méthanier est arrivé à Dunkerque en juillet.
Le premier méthanier est arrivé à Dunkerque en juillet. — LNG

Premier incident. Le terminal méthanier de Dunkerque, toujours en phase de test, a été arrêté ce mardi matin indique EDF dans un communiqué. Le personnel d’exploitation a été évacué « à titre préventif ».

Projection de GNL

Dans la nuit de lundi à mardi, pour une raison encore inconnue, du gaz naturel liquéfié (GNL) a été envoyé dans la torchère servant à brûler normalement du gaz à l’état gazeux. Cet incident a provoqué des projections de gaz liquide sans toutefois occasionner de blessés parmi le personnel présent au moment de l’accident.

« La torchère brûle sans arrêt depuis lalivraison du premier méthanier, chose normale en phase de test, explique un porte-parole de LNG. L’envoi de gaz à l’état liquide a provoqué une flamme plus grande que d’habitude mais il n’y a pas eu d’incendie », a-t-il poursuivi.

Pas de fuite observée

LNG précise aussi que, contrairement à ce qui a pu être dit, il n’y a aucune fuite sur les réservoirs. « Comme le site a été mis en sécurité, d’autres systèmes ont été actionnés, dont des soupapes situées au sommet des réservoirs qui servent à évacuer le trop-plein de gaz », a souligné LNG.

Selon EDF, des équipes d’intervention du contractant TS LNG et Gaz-Opale sont actuellement sur place pour pratiquer les analyses techniques nécessaires afin de déterminer ce qui a occasionné cette projection de GNL. Le temps que prendront ces analyses est, pour le moment, indéterminé.

On ne sait pas non plus si cet incident va retarder la mise en exploitation commerciale du terminal méthanier. Quoi qu’il en soit, les phases de test doivent se poursuivre jusqu’à « au moins septembre 2016 », a assuré LNG.