La résidence des Pyrénées, à Haubourdin
La résidence des Pyrénées, à Haubourdin — Google Street View

FAITS DIVERS

Nord: Une septuagénaire tuée, son petit-fils interpellé

Un homme de 23 ans est soupçonné du meurtre de sa grand-mère à Haubourdin (Nord). Interpellé samedi, il souffre de troubles psychiatriques…

Aux enquêteurs qui sonnaient à la porte de la septuagénaire décédée, le petit-fils a prétendu qu’elle était partie en vacances. Lui et sa compagne sont devenus les principaux suspects du meurtre d’une dame de 79 ans, dont le corps a été découvert samedi 9 juillet à Haubourdin.

Sa disparition avait été signalée à la police, par plusieurs membres de son entourage inquiets de ne plus la voir, rapporte la Voix du Nord. Les deux suspects, âgés de 23 et 22 ans et qui étaient parfois hébergés par la grand-mère, ont été trouvés dans son appartement samedi, et placés en garde à vue.

Appelés sur les lieux par un neveu, les enquêteurs n’avaient pas tardé à découvrir le corps de la victime, dissimulé dans des cartons, d’après l’AFP. Selon les premières constatations médico-légales, la mort résulterait d’une strangulation.

D’après le récit livré par les deux suspects, le décès remonterait au 3 juillet.

Le petit-fils placé en établissement psychiatrique

Les services du procureur de la République de Lille indiquent que l’état mental du petit-fils de la victime n’a pas été jugé compatible avec la garde à vue. Sur recommandation d’un médecin, le mis en cause a donc fait « l’objet d’une hospitalisation psychiatrique ».

Sa compagne âgée de 22 ans, qui a affirmé ne pas être intervenue dans les violences, mais a admis avoir participé à la dissimulation du corps, devait être mise en examen dans la journée de lundi.

D’après la Voix du Nord, le couple a utilisé le chéquier et la carte bleue de la victime après son décès.

Une information judiciaire a été ouverte pour « homicide volontaire et recel de cadavre », a-t-on appris auprès du parquet de Lille.