Orages: Les Hauts-de-France en alerte orange ce mardi

MÉTÉO Un épisode orageux très actif est attendu pour l’après-midi du 7 juin en Nord-Pas-de-Calais-Picardie…

Olivier Aballain

— 

La région des Hauts-de-France placée en vigilance orange orages et grêle.
La région des Hauts-de-France placée en vigilance orange orages et grêle. — M.Libert / 20 Minutes

C’est le tour des Hauts-de-France. La grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a été placée ce mardi en alerte orange par Météo France, en raison de l’arrivée d’un front orageux très actif, prévu dans l’après-midi.

>> A lire aussi : Dernier pic de crue attendu en Essonne, alerte aux orages... Le point sur la situation ce mardi

L’alerte transmise par la préfecture du Nord court du mardi 7 juin à 6h00 au mercredi, même heure. Toutefois, d’après le bulletin de vigilance Météo France, l’intensité maximale du phénomène est plutôt attendue entre 14h et 22h.

L’est de la région devrait être davantage touché

D’après les prévisionnistes, l’activité la plus forte devrait se concentrer sur l’est de la région. Les cellules orageuses, qui s’accompagneront éventuellement de chutes de grêle, devraient générer de nombreux impacts de foudre.

Prévision de la vague orageuse du 7 juin 2016, selon Keraunos.org
Prévision de la vague orageuse du 7 juin 2016, selon Keraunos.org - Keraunos.org

Surtout, la faible mobilité des orages favorisera la survenue de forts cumuls de précipitation, pouvant atteindre localement les 40mm (40 litres par m², soit la moitié d’un mois de pluie normal).

Des sols déjà saturés

Météo France remarque que cet événement interviendra « dans un contexte de sols saturés par les récents événements pluvieux ». Pour l’heure les cours d’eau ne sont pas encore saturés en Nord-Pas-de-Calais. Mais en Picardie en revanche, les bassins de l’Oise et de l’Aisne sont déjà placés en « vigilance jaune » par l’organisme Vigicrues.

C’est encore plus inquiétant du côté de la Seine-Maritime, en Normandie, où le secteur de Rouen, notamment, connaît déjà quelques débordements. Ce mardi matin, c’est d’ailleurs au large de Dieppe qu’ont été enregistrés les premiers impacts de foudre.