Pas-de-Calais : François Hollande vient poser la 1ère pierre de l'usine LFB

INDUSTRIE Le président de la République va assister, mardi, au lancement du chantier de la future usine pharmaceutique du groupe FLB, près d’Arras…

Mikael Libert

— 

Le futur site de production de LFB près d'Arras.
Le futur site de production de LFB près d'Arras. — LFB

Un maçon de choix. Mardi matin, François Hollande se rendra dans la commune de Bailleul-Sire-Berthoult, près d’Arras, pour y poser la première pierre de la future usine pharmaceutique du groupe LFB a-t-on appris, lundi, après de l’Elysée.

500 emplois en 5 ans

En pleine tourmente suite aux inondations et à la contestation de la loi travail, le président de la République vient s’offrir un bol d’air dans le Pas-de-Calais. Au cours d’une visite éclair de moins de deux heures, François Hollande va participer au lancement officiel de l’usine « nouvelle génération » du groupe pharmaceutique LFB, pour « Laboratoire français de fractionnement et des biotechnologies ».

La décision d’implanter ce nouveau site de production dernier cri près d’Arras remonte à presque un an. Selon l'Usine nouvelle, il s’agit d’un investissement de 300 millions d’euros avec, à la clé, l’embauche de près de 500 personnes sur cinq ans.

LFB, est implanté aux Etats-Unis, mais surtout en France où sont regroupés quatre de ses cinq sites de production. Dans le Nord, le groupe pharmaceutique compte déjà plusieurs sites, notamment à Lille, rue de Trévise, à Eurasanté et à Carvin. Cette nouvelle unité dans le Pas-de-Calais, qui sera opérationnelle à l’horizon 2020, permettra à terme de tripler la capacité de production de médicaments dérivés du plasma.