Loi travail: Ruée sur les stations essence et début de pénurie dans le Nord

LOI TRAV A l'instar des autres régions, le Nord-Pas-de-Calais commence à sentir l'effet des blocages de dépôts pétroliers...

Olivier Aballain

— 

File d'attente à une station essence de Saint-Malo (35)
File d'attente à une station essence de Saint-Malo (35) — Jean-Marc David/SIPA

Grande peur d’un côté, appel au civisme de l’autre. Le blocage de dépôts pétroliers dans le cadre de la mobilisation contre la loi travail a conduit les automobilistes nordistes à perdre leur sang-froid.

Et depuis le 20 mai, certaines stations-service du Nord et du Pas-de-Calais sont entrées en situation de pénurie. En cause : Le comportement « préventif » de certains, qui ont filé à la pompe pour remplir des jerricans d’essence au cas où le carburant viendrait à manquer.

La préfète du Pas-de-Calais d’abord puis le préfet du Nord, ont fini par prendre des arrêtés interdisant ce type de comportements vendredi soir (est interdit l’achat de « carburant dans tout récipient transportable (jerricans, bidons, etc.), sauf nécessité dûment justifiée par le client et vérifiée »), mais c’était déjà trop tard pour de nombreuses stations, déjà asséchées… Sans parler de l’efficacité toute relative d’un tel arrêté sur les pompes automatiques équipées d’un terminal de paiement par carte, qui risquent d’être prises d’assaut.

Réquisitions dans le Pas-de-Calaois

Le préfet du Nord Michel Lalande appelle bien les exploitants à « prendre les dispositions nécessaires pour faire respecter cette interdiction », mais il sera difficile de contrôler tous les points de vente automatisés. Le représentant de l’État se fie donc au « civisme de tous pour ne pas aggraver cette situation ». La Voix du Nord recense, sur son site Internet, les stations à sec.

Par ailleurs dans le Pas-de-Calais, la préfète Fabienne Buccio a réquisitionné une dizaine de points de vente dans lesquels seuls les services prioritaires peuvent s’approvisionner en carburant (forces de l’ordre, services d’urgence, transport scolaire…). Le préfet du Nord l'a imité dans l'après-midi de samedi en sélectionnant onze stations, dont une autour de Lille, la «Total Acess» rue Jean-Jaurès, à Villeneuve d'Ascq.