Les quatre membres d'une famille pendus sont bien morts par asphyxie

PAS-DE-CALAIS Aucune trace de violence n'a été détectée...

— 

Les quatre membres d'une même famille retrouvés pendus jeudi soir dans leur maison à Coulogne (Pas-de-Calais), probablement dans le cadre d'un suicide collectif, sont «morts par asphyxie», a déclaré à l'AFP lundi le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

«Aucun signe de violence»

«Il n'y a pas de signe de violence, donc pas du tout d'intervention de tiers», a expliqué Gérald Lesigne, après l'examen des corps par un médecin légiste. «Si vous étranglez quelqu'un avec un lacet, la personne va se débattre, il y aura forcément des signes de violences. Là, il n'y a aucun signe de violence», a-t-il souligné.

Les quatre victimes - les parents âgés tous deux de 55 ans et leurs fille et fils d'une trentaine d'années - ont été découvertes dans leur véranda par un voisin, alerté par un membre de la famille inquiet.

Autopsie toujours en cours

Le procureur a précisé que «l'autopsie (était) toujours en cours» et que les résultats des analyses toxicologiques - qui permettront notamment de déterminer si les victimes étaient sous l'emprise de médicaments - ne seraient pas connus avant «plusieurs jours».