Belgique: La femelle panda Hao Hao attend un heureux événement

ANIMAUX Le jardin animalier Pairi Daiza a annoncé ce 18 mai que sa femelle panda était «enceinte»...

Gilles Durand

— 

Ath, Belgique, le 1er avril 2014. L'un des deux pandas du parc Pairi Daiza, Hao Hao et Xing Hui.
Ath, Belgique, le 1er avril 2014. L'un des deux pandas du parc Pairi Daiza, Hao Hao et Xing Hui. — M.Libert/20 Minutes

Une naissance fortement attendue. Le jaridn animalier belge Pairi Daiza a annoncé, ce mercredi 18 mai, que l’insémination de la femelle panda Hao Hao était très probablement un succès.

C’est une grande nouvelle tant l’animal, symbole des espèces en grand danger de disparition, est connu pour sa difficulté à se reproduire.

>> A lire aussi : Pairi Daiza ou les vingt ans d'un jardin utopique

« Les résultats des échantillons d’urine et le comportement de l’animal montrent qu’elle est enceinte », souligne Pairi Daiza dans un communiqué. « Pendant plusieurs semaines, elle a mangé le double de la quantité de bambous habituelle puis elle s’est progressivement désintéressée de la nourriture et a commencé à refuser de sortir de sa grotte », poursuit Tanin Stroobant, la soigneuse qui s’occupe des pandas à Pairi Daiza.

Les animaux prêtés pour quinze ans

La direction du parc belge reste néanmoins prudente, car il est possible que Hao Hao, âgée de 6 ans, fasse une fausse couche ou résorbe le foetus. La femelle a été inséminée en février.

Hao Hao et le mâle Xing Hui ont été prêtés en février 2014 à Pairi Daiza pour quinze ans, par les autorités chinoises.

Ce type de prêt en dehors de la Chine est extrêmement rare : en 2014, seuls 5 parcs européens en bénéficiaient.

L’homme d’affaires Eric Domb, fondateur de Pairi Daiza (situé à Brugelette, à mi-chemin entre Lille et Bruxelles), dit avoir investi dix millions d’euros pour y construire un temple typique du nord de la Chine, importer des rochers lapis-lazulis de plusieurs quintaux, ou piquer 4.000 plants de thé. Tout pour que Hao Hao se sente chez elle…