Wattrelos: Grâce à la solidarité, les Restos du Cœur ont pu commencer la campagne d'été

SOLIDARITÉ Une forte mobilisation citoyenne et des institutions a permis aux Restos du cœur de Wattrelos de commencer, ce lundi, la campagne d’été…

Mikaël Libert

— 

La campagne d'été des Restos du cœur a commencé (illustration).
La campagne d'été des Restos du cœur a commencé (illustration). — F.Lodi/SIPA

Poursuivre le travail commencé. Il y a une semaine, les Restaurants du cœur de Wattrelos voyaient partir en fumée leurs 13 véhicules stationnés sur le parking du local, rue Castermant. Malgré cela, un « formidable élan de solidarité » a permis aux bénévoles de commencer, ce lundi, la campagne de distribution d’été.

Enquête en cours

Dans la nuit de dimanche à lundi dernier, un incendie volontaire a détruit la quasi-totalité des véhicules des Restaurants du Cœur de Wattrelos. Les policiers du commissariat de Roubaix ont ouvert une enquête, vraisemblablement liée à d’autres faits similaires intervenus dans ce périmètre ces derniers temps. « Les investigations se poursuivent et nous continuons d’exploiter les données recueillies sur place, explique une source policière. Mais à ce jour, l’enquête n’est pas plus avancée que la semaine dernière ».

Côté Restos du cœur, le marasme a fait place à l’optimisme. « Nous avons reçu beaucoup d’appels de particuliers qui veulent nous aider, s’émeut une bénévole. Depuis notre appel aux dons, des chèques arrivent de partout dans la région, mais aussi de toute la France ».

Des dons et des prêts

Afin de parer au plus pressé, des associations et des mairies, dont Tourcoing, ont prêté des véhicules pour un laps de temps allant de quelques jours à plusieurs semaines. « Ça nous a permis de démarrer la campagne d’été sans retard en livrant les centres concernés, poursuit la bénévole. On nous a aussi prêté des camions frigorifiques pour distribuer les repas aux gens dans la rue ».

Les restos de Wattrelos ont aussi bénéficié des écarts de conduite présumés de l’ancien secrétaire du Comité d’entreprise (CE) de Transpole. « Après l’audit du CE, nous avons découvert des véhicules dont nous ignorions l’existence et qui étaient prêtés aux amis de l’ancien secrétaire, explique Julien Mathis, le nouveau secrétaire. Nous avons donc décidé d’aider les Restaurants du Cœur en leur mettant à disposition un véhicule ».