Nord : Toujours plus de tués sur la route, contrôles renforcés

ROUTES La mortalité routière ne cesse de se dégrader dans le Nord depuis 2013...

Olivier Aballain

— 

Lille, le 13 mars 2011. Illustration prévention routire.
Lille, le 13 mars 2011. Illustration prévention routire. — M.LIBERT/20 MINUTES

Trimestre après trimestre, la situation se dégrade sur les routes nordistes. Les chiffres de la mortalité routière publiés juste avant le pont de l’Ascension devraient pourtant inciter les automobilistes à la prudence : Avec 33 tués depuis début 2016, le bilan nordiste affiche encore une dégradation de 10 % par rapport à la même période de 2015.

>> A lire aussi : Dunkerque: Après une course-poursuite et trois accidents successifs, un mort et une dizaine de blessés sur l'A16

Le sur-accident mortel intervenu jeudi sur l’A16 vient encore confirmer la tendance, d’autant que l’identité de la victime, un motard néerlandais, illustre deux spécificités malheureuses du département :  La vulnérabilité des conducteurs de deux-roues (20 % des tués en 2015 circulaient à moto ou à cyclomoteur, pour 1 à 3 % du trafic), et la densité des circulations de transit (le Nord).

Mortalité en hausse de 20 % par an depuis 2013

Le nouveau préfet a donc décidé de serrer la vis. « L’analyse des accidents mortels démontre qu’une très large majorité est liée à des fautes de comportement des conducteurs », indiquent les autorités préfectorales, listant « refus de priorité, inattention, écart à gauche », mais surtout « vitesse et (…) alcool ».

La hausse est continue depuis 2013, où l’on avait recensé 69 tués sur les routes nordistes : 85 morts en 2014 (+23 % sur un an), 102 morts en 2015 (+20 % sur un an)… De très nombreux contrôles routiers seront en particulier mis en place à l’occasion de ce long week-end, avec le concours de la police, des unités de CRS et de la gendarmerie.