« Détecter les cas de logements indignes »

Recueilli par Marc Fiévet - ©2007 20 minutes

— 

Maryse Brimont

Coresponsable du programme SOS Taudis.

Vous avez présenté, hier, le programme régional SOS Taudis. En quoi consiste-t-il ?

Le but de SOS Taudis est de détecter les cas de logements indignes et de non-logement (caves, garages, cabanes de chasseurs...) en utilisant tout notre réseau. Comme il y a toujours quelqu'un qui sait, nous mettrons en place un numéro vert dans les prochains jours, afin de récolter les témoignages.

Comment aidez-vous les familles ?

Nous réalisons des diagnostics sociaux, juridiques et techniques. Ensuite, nous portons les dossiers aux personnes responsables, bailleurs ou élus locaux. Et soit nous essayons de maintenir la famille sur place en rénovant le logement, soit nous décidons de chercher une autre habitation.

Quelles difficultés rencontrez-vous ?

Certaines familles sont en situation irrégulière ou dans des conditions de très grande fragilité. Parfois, elles ne veulent pas de notre aide. Nous travaillons pour nouer un dialogue et gagner leur confiance, car nous n'intervenons jamais sans leur accord.