L'hôpital de Roubaix a mal à son budget

Marc Fiévet - ©2007 20 minutes

— 

Une grève, un déficit de 8 millions d'euros et une visite ministérielle : l'automne est chargé au centre hospitalier de Roubaix. L'intersyndicale (FO-SUD-CGT) manifestera ce matin pour protester contre les conditions de travail. Un point sur lequel la direction est d'ailleurs en partie d'accord : « Il nous faut une aide de l'Etat pour supporter les 8 millions de déficit », concède François Maury, directeur de l'établissement. Ça tombe bien : Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, doit justement leur rendre visite lundi. « Pour diminuer les coûts, la direction se livre à des réorganisations, explique Jacques Adamski, secrétaire adjoint CGT. Résultat : les affectations des soignants sont connues du jour au lendemain. »

La situation est d'autant plus difficile que l'activité de l'hôpital augmente depuis quelques années (+ 12 % en quatre ans) alors que les entrées d'argent ne suivent pas. « Le service de chirurgie doit encore être réorganisé pour nous permettre d'être rentable », assure François Maury. De fait, certains lits dédiés normalement aux patients lourds sont actuellement occupés par des malades légers. Une liste de problèmes dont les syndicats ne manqueront pas de parler dès lundi à la ministre.