Dunkerque (Nord): Forte explosion dans l'usine Arcelor Mittal, pas de victime

FAiTS DIVERS Le plus puissant haut-fourneau de l'aciérie dunkerquoise a subi une forte détonation ce mercredi 4 mai...

Olivier Aballain

— 

Le site Arcelor-Mittal de Dunkerque.
Le site Arcelor-Mittal de Dunkerque. — M. Libert / 20 Minutes

L’explosion s’est produite dans le plus gros haut-fourneau de France. Une forte détonation a été entendue ce mercredi 4 mai, au matin, en provenance du site d’ArcelorMittal à Grande-Synthe (Nord), près de Dunkerque. D’après l’AFP, l’explosion, due à un incendie dans une cheminée du haut-fourneau HF4, n’a pas fait de victime.

La détonation, survenue vers 9h45, a été entendue à plusieurs kilomètres du site et un important panache de fumée noire s’est dégagé, selon une correspondante de l’agence. Une source proche des secours a précisé qu’il n’y avait ni morts ni blessés. La Voix du Nord a tourné une vidéo sur place.

Une porte-parole d’Arcelor-Mittal a confirmé que les faits s’étaient produits « dans le secteur » du HF4, l’un des trois hauts-fourneaux de l’aciérie dunkerquoise. « A notre connaissance pour le moment, il n’y a pas de blessé », a-t-elle précisé, ajoutant qu’il y a eu « quelques personnes choquées ».

Le HF4, capable de produire près de 10.000 tonnes de fonte par jour, est l’un des plus gros hauts-fourneaux du monde (il était le plus gros lors de sa construction en 1973). Mais selon nos informations, sa dernière rénovation en profondeur date de 2001.

Une alerte de la CGT il y a quelques jours

L’AFP rapporte d’ailleurs que le syndicat CGT avait signalé, fin avril, des failles dans la sécurité du HF4. « Dans la nuit du 27 au 28 avril dans la phase de redémarrage du haut-fourneau 4, pour des raisons encore inconnues, de la matière en fusion (laitier) a été projetée par des tuyères situées à plusieurs mètres au-dessus du trou de coulé », informait le syndicat dans un communiqué.

« Fort heureusement, nous avons à déplorer aucune victime, bien que quelques salariés l’ont échappé belle. Il est à craindre que cet événement aurait fait de nombreuses victimes en journée », précisait le texte. En raison de cet incident, une réunion exceptionnelle du CHSCT devait se tenir « prochainement », selon la CGT.

La direction, elle, précise avoir « deux priorités » pour l’instant : « Avant tout la sécurité des personnes, donc le lieu de l’incident a été évacué immédiatement », a indiqué la porte-parole. Ensuite, « la maîtrise de l’incident et de ses conséquences immédiates, donc les équipes sont concentrées là-dessus pour le moment »

Le site de Dunkerque-Grande-Synthe compte 3.200 salariés et 250 intérimaires selon la direction. Le site de Dunkerque a enregistré trois accidents mortels en 7 mois l’an dernier (décembre 2014, avril 2015, juillet 2015).

ArcelorMittal a investi 92 millions d’euros dans la réfection totale du HF2 en 2015, et a consacré 16 millions d’euros à des travaux d’entretien du HF4, lesquels venaient de s’achever fin avril.