Nord: Les douaniers ont découvert une «forêt» de cannabis dans une ferme

FAITS DIVERS Près de Dunkerque, les services des douanes ont démantelé un important site de culture de cannabis…

Mikaël Libert

— 

Plus de 500 pieds de cannabis étaient cultivés dans une ferme près de Dunkerque.
Plus de 500 pieds de cannabis étaient cultivés dans une ferme près de Dunkerque. — Douane Française

Dans la ferme, ils ne cultivaient pas de blé. Mardi dernier, à Grande-Synthe, les forces de l’ordre ont mis au jour une (très) importante plantation de cannabis en «indoor». Trois personnes ont été interpellées.

Cannabis à la ferme

Cela faisait plusieurs mois que les enquêteurs de la direction nationale du renseignement des douanes (DNRED) étaient sur cette affaire. Leurs investigations ont permis de localiser une importante plantation «domestique» de cannabis dans une ferme promise à la démolition, à Grande-Synthe, près de Dunkerque.

Plus de 500 pieds de cannabis étaient cultivés dans une ferme près de Dunkerque.
Plus de 500 pieds de cannabis étaient cultivés dans une ferme près de Dunkerque. - Douane Française

Au cours de multiples surveillances effectuées autour de l’endroit, les douaniers ont remarqué que la ferme était occupée par un individu qui y vivait seul avec des chiens. Ils se sont aussi rendu compte que d’autres personnes se rendaient sur place la nuit pour entretenir la plantation.

Une installation quasi industrielle

Le 27 avril, les douaniers, appuyés par la police nationale et la brigade canine, ont donc débarqué dans la ferme. L’homme aux chiens a été interpellé. Au cours de la perquisition, les fonctionnaires ont découvert une installation quasi industrielle : branchements électriques clandestins, alimentation en eau assurée via un puits artésien, lampes, aérateurs, système d’irrigation, ventilateurs… Le tout a été saisi, ainsi que les 511 plants de cannabis représentant tout de même près de cent kilos de drogue.

Dans la foulée, la police nationale a interpellé les deux individus soupçonnés d’avoir participé à l’entretien de la plantation. Les trois suspects ont fait l’objet d’une comparution immédiate devant le tribunal de Dunkerque, lundi. L’audience a été renvoyée à vendredi pour laisser aux prévenus le temps de préparer leur défense.