Lille: Ils ont créé le 1er moteur de recherche de l'accessibilité

INITIATIVE Picto Travel, une jeune start-up nordiste, a mis au point un moteur de recherche des lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite, mais pas que…

Mikael Libert

— 

Picto Travel, le moteur de recherche de l'accessibilité.
Picto Travel, le moteur de recherche de l'accessibilité. — M.Libert/20 Minutes

Faciliter la vie. Les personnes atteintes d’un handicap, quel qu’il soit, sont confrontées quotidiennement au problème de la mobilité et de l’accessibilité. Pour que le simple fait d’aller poster une lettre ou acheter à manger ne soit plus un chemin de croix, des nordistes ont inventé Picto travel, un moteur de recherche des lieux « accessibles ».

Le projet est né il y a trois ans dans la tête de Justin Marquant, fondateur de Picto travel : « J’ai croisé un éducateur spécialisé qui m’a fait part des difficultés rencontrées pour organiser des sorties », raconte-t-il. Un peu à la Steve Jobs, le jeune homme a monté sa start-up dans le garage de ses parents, à Fournes-en-Weppes, pour développer son projet.

Déjà 8.000 établissements référencés

« Hormis la dyslexie, je ne suis pas concerné directement pas le handicap. Je voulais juste faire quelque chose d’utile », explique Justin. Les associés de Picto travel se sont donc lancés à la pêche aux données. « Le label Tourisme et handicap avait sa propre base et nous avons aussi collecté des données auprès des groupes hôteliers, de restauration et des services publics », détaille-t-il. Un travail de fourmi payant puisqu’à ce jour, Picto travel recense 8.000 lieux et espère arriver à 40.000 fin 2016.

Leur moteur de recherche existe sous forme de site internet et d’application iOS. Les versions bêta sont en cours de test par des personnes en situation de handicap pour améliorer leur accessibilité. Les versions finalisées seront disponibles fin mai.

Des millions de personnes concernées

Potentiellement, l’initiative de Picto travel pourrait donc simplifier la vie d’environ 22 millions de personnes. « Le problème de l’accessibilité ne concerne pas que les personnes handicapées, affirme Justin. Il y a aussi les personnes âgées ou les femmes enceintes. »

Fraîchement emménagée à Euratechnologies, la start-up travaille déjà à d’autres développements, notamment à l’extension de son concept à l’échelle européenne.