Calais : Après les arbres, les migrants placent des traverses de chemin de fer sur la rocade

SOCIÉTÉ Dans la nuit de dimanche à lundi, à Calais, des migrants ont de nouveau bloqué la rocade portuaire en déposant des obstacles sur la chaussée afin de pouvoir monter dans des camions…

M.L. avec AFP

— 

Des migrants tentant de pénétrer dans un camion près de Calais en octobre 2014
Des migrants tentant de pénétrer dans un camion près de Calais en octobre 2014 — B. Chibane / SIPA

Nouveau coup de force. Au cours de la nuit de dimanche à lundi, des migrants ont essayé de bloquer la rocade menant au port de Calais en déposant sur la chaussée « des branchages et des traverses de chemin de fer ». Le but étant de ralentir les camions afin de monter à bord.

Intervention rapide des policiers

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, « les effectifs CRS sont immédiatement intervenus pour évincer les migrants de la chaussée ». Les policiers ont « dû faire usage de lacrymogène », a précisé la préfecture.

« La circulation a été ralentie le temps des deux interventions des équipes de la Direction interdépartementale des routes (DIR) Nord pour retirer les objets déposés sur la chaussée par les migrants », a-t-elle ajouté.

« Comportements irresponsables »

La semaine dernière, les migrants avaient tenté à plusieurs reprises, durant la nuit, d’intercepter des camions, pour essayer de monter dans les remorques. Ils s’y étaient pris en plaçant, notamment, des troncs d’arbres sur la rocade. Ce mode d’action, apparu début avril, a été condamné par la préfecture, qui évoque des « comportements irresponsables et dangereux de ces migrants ». Mercredi, cinq migrants afghans et un autre pakistanais avaient été interpellés pour ces faits.