Hauts-de-France: Il prend quatre mois fermes pour une fausse alerte à la bombe dans un avion

JUSTICE Pour avoir prétendu que l’avion dans lequel il se trouvait allait exploser, un homme écope de quatre mois de prison ferme…

Mikaël Libert

— 

Il prend de la prison ferme pour une fausse alerte à la bombe dans un avion de Rynair (illustration).
Il prend de la prison ferme pour une fausse alerte à la bombe dans un avion de Rynair (illustration). — L.Sojka/AP/SIPA

Une « blague » qui coûte cher. Mercredi, un homme a été condamné à de la prison ferme à l’issue d’une audience en comparution immédiate au tribunal de Beauvais, dans l’Oise. Il a été reconnu coupable de « divulgation d’information fausse afin de faire croire à une destruction dangereuse » selon France 3.

L’avion va se désintégrer

Dimanche, sur l’aéroport de Beauvais, tous les passagers d’un vol de la compagnie Ryanair à destination du Maroc venaient d’embraquer à bord de l’appareil lorsqu’un des voyageurs a appelé une hôtesse. A celle-ci, l’homme a confié que l’avion allait bientôt se désintégrer.

A ce moment, l’avion n’avait pas encore décollé. L’hôtesse s’est empressée de prévenir le pilote qui avait immédiatement annulé le décollage. Les secours avaient été prévenus et une équipe de démineurs avait été dépêchée sur place afin de dénicher la fameuse bombe. En vain, l’alerte était fausse.

Prison ferme est dommages et intérêts

La mauvaise blague n’a pas plus au tribunal qui a condamné l’individu à quatre mois de prison ferme, même si ce dernier a affirmé à la barre qu’il ne se souvenait de rien. Par ailleurs, la compagnie Ryanair a réclamé 45.000 euros de dommages et intérêts et l’exploitant de l’aéroport de Beauvais 5.000.