Nord: Une fillette de 4 ans oubliée au zoo par un centre de loisirs

FAITS DIVERS A l’issue d’une sortie organisée par un centre de loisirs au zoo de Lille, les animateurs ont oublié sur place une fillette de 4 ans, la laissant seule pendant près de deux heures…

Mikael Libert

— 

Les abords du zoo de Lille sont dangereux à cause du canal de la Deûle.
Les abords du zoo de Lille sont dangereux à cause du canal de la Deûle. — M.Libert/20 Minutes

C’est LA grosse boulette. Mercredi, en repartant du zoo de Lille, les animateurs du centre de loisirs de Courchelette, près de Douai, ont oublié sur place un des enfants dont ils avaient la garde. Selon la Voix du Nord, la petite fille, âgée de 4 ans, est restée seule pendant une heure et demie.

Mercredi, en début d’après midi, 49 enfants du centre de loisirs de Courchelette ont embarqué dans un bus pour participer à une sortie programmée au zoo de Lille. Pour encadrer ce petit monde, neuf accompagnateurs, tous diplômés. Le retour au bercail a eu lieu vers 17h, à l’issue d’une visite où tout s’est déroulé sans problème.

Personne n’avait remarqué son absence

C’est après que les choses se sont gâtées. La mère d’une fillette de quatre ans n’a pas retrouvé son enfant lorsqu’elle est venue la récupérer en fin de journée. La petite Lolita ne se trouvait nulle part dans le centre de loisirs et personne, jusque-là, n’avait remarqué son absence.

L’hypothèse la plus probable est que Lolita a été oubliée lors du départ du zoo de Lille, même si la feuille d’appel mentionne le même nombre d’enfant au départ qu’à l’arrivée. Le père de la petite, policier à Douai, a pris les choses en main. Il a prévenu ses collègues et a foncé à Lille pour tenter de retrouver son enfant.

Un passant avisé

Malgré les circonstances, la fin de l’histoire est heureuse. Ne trouvant plus ses camarades, Lolita est sortie seule de l’enceinte du zoo. Un endroit potentiellement dangereux à cause de la Deûle. C’est un passant avisé qui s’est chargé de la raccompagner à l’entrée où elle a été accueillie avant l’arrivée de la police municipale, vers 18h. Elle a ensuite été conduite au commissariat central où son père a pu la récupérer une heure plus tard.

Côté centre de loisirs et mairie de Courchelette, personne ne s’explique comment une telle chose a pu arriver alors que la sortie était encadrée par davantage de personnel que nécessaire. La famille de Lolita n’a pas l’intention de déposer plainte.