Nord: Une 3e équipe à l'usine Sevelnord pour fabriquer l'Expert et le Jumpy

ECONOMIE Lors de la présentation des deux nouvelles versions des utilitaires Peugeot Expert et Citroën Jumpy, PSA a annoncé la création d’une 3e équipe d’ouvriers chez Sevelnord d’ici l’automne 2016…

Mikaël Libert
— 
Le nouveau Peugeot expert est assemblé chez Sevelnord.
Le nouveau Peugeot expert est assemblé chez Sevelnord. — M.Libert / 20 Minutes

Grandes ambitions pour Sevelnord. Le constructeur automobile PSA Peugeot-Citroën présentait, ce mercredi, à Lieu-Saint-Amand, dans le Nord, les versions 2016 de ses utilitaires légers Expert et Jumpy. A cette occasion, le directeur de l’usine Sevelnord a annoncé la création d’une troisième équipe pour augmenter la production de ces véhicules.

Ambitions européennes

Le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, avait fait le déplacement dans le Nord pour dévoiler les modèles 2016 du Peugeot Expert et du Citroën Jumpy. Ces VUL (véhicules légers utilitaires) seront assemblés sur le site de Sevelnord, à Lieu-Saint-Amand, près de Valenciennes. Le grand patron n’a pas caché ses ambitions sur ce vecteur des VUL dans lequel PSA est déjà leader européen.

« Nous souhaitons renforcer notre leadership sur ce vecteur grâce à ces deux modèles, a déclaré, mercredi, Carlos Tavares. Nous entrons dans une autre dimension dans la montée en gamme des utilitaires. »

Et, pour dépasser les actuels 19,5 % de parts de marché sur ce segment en Europe, PSA a beaucoup misé sur le site de Sevelnord. « Les salariés ont consenti beaucoup d’efforts pour obtenir ces nouveaux modèles, remarque Patrice Le Guyader, directeur de Sevelnord. Mais nous devons aller encore plus loin pour gagner, notamment, en flexibilité et en autonomie », poursuit-il.

Synergies et emploi temporaire

PSA veut, entre autres, développer les « synergies » entre les sites nordistes de la Française de mécanique, PSA et Sevelnord : « Cela peut se traduire par le développement des routes logistiques ou le prêt de personnel », avance le directeur du site. Mais, pour coller aux ambitions du groupe, il a aussi été prévu de monter une troisième équipe de production d’ici à l’automne 2016.

« Malgré le succès escompté, nous resterons prudents en embauchant environ 500 personnes sur des contrats temporaires, mais longs, de plus de six mois », détaille Patrice Le Guyader. Cette troisième équipe permettrait de faire passer la production de 380 à environ 540 véhicules par jour.