Décès d'un coureur: L'équipe de Roubaix «bouleversée» après la mort de Daan Myngheer

CYCLISME Après avoir fait un arrêt cardiaque en course samedi, le cycliste belge de 22 ans est décédé lundi soir à Ajaccio...

Francois Launay

— 

Daan Myngheer est décédé des suites d'un infarctus en course.
Daan Myngheer est décédé des suites d'un infarctus en course. — FB/Lille-Roubaix-Métropole

Le choc et la consternation. Depuis lundi soir, le Roubaix Lille Métropole est en deuil. L’équipe cycliste nordiste vient de perdre l’un de ses coureurs. Victime d’un arrêt cardiaque samedi lors d’une étape du critérium international, le Belge Daan Myngheer, 22 ans, est décédé lundi soir à l’hôpital d’Ajaccio.

« Daan nous a dit : « Je ne suis pas bien. Je suis fatigué et je n’arrive plus à respirer », raconte son directeur sportif.

« Tout le monde est abattu par ce qui vient de se passer », raconte, bouleversé, Daniel Vebrackel, directeur sportif de l’équipe, qui était samedi en Corse quand le drame est arrivé. « C’était une étape de 90 kilomètres. Après 70 kilomètres, la direction de course nous a appelés et notre voiture est arrivée au niveau de Daan. On a récupéré son vélo et il nous a dit : "Je ne suis pas bien. Je suis fatigué et je n’arrive plus à respirer". Le staff médical l’a alors pris en charge. Il est monté conscient dans l’ambulance et c’est là qu’il a fait un arrêt cardiaque », poursuit Daniel Verbrackel.

Daan Myngheer était un grand espoir du cyclisme belge
Daan Myngheer était un grand espoir du cyclisme belge - DIRK WAEM / BELGA / AFP

 

Des coéquipiers bouleversés

Placé en soins intensifs à son arrivée à l’hôpital d’Ajaccio, le coureur ne se réveillera pas. Arrivé début janvier dans l’équipe roubaisienne, le Belge avait beaucoup d’amis dans l’effectif.

« C’était un grand espoir du cyclisme belge. Un garçon jovial, charmant qui avait la tête sur les épaules. Il avait plein d’amis de son âge dans l’équipe. On est vraiment bouleversé. C’est très dur », reconnaît le directeur sportif.

Daan Myngheer a fait don de ses organes

En hommage au coureur et pour respecter la période de deuil, l’équipe de Roubaix Lille Métropole ne participera à aucune course. De son côté, les parents de Daan Myngheer ont annoncé que leur fils avait décidé de faire don de ses organes. Comme Antoine Demoitié, autre cycliste belge, également décédé ce week-end en course. Une loi des séries qui touche de plein fouet le monde du cyclisme.

>> A lire aussi : Cyclisme: Antoine Demoitié a donné ses organes et «sauvé trois vies»