Lille: Solidaire avec Zaventem, l'aéroport accueille «un gros tiers» de passagers en plus

AÉROPORT Depuis les attentats de Bruxelles, l'aéroport de Lille-Lesquin sert de «hub» provisoire pour trois compagnies présentes à Zaventem...

Olivier Aballain

— 

Un avion EasyJet au décollage à Lille-Lesquin en 2014
Un avion EasyJet au décollage à Lille-Lesquin en 2014 — P. Huguen

Heureusement, l’aéroport de Lille avait de la réserve. À la suite de la fermeture de Zaventem dans la foulée des attentats de Bruxelles, la plateforme de Lille-Lesquin fait face, depuis jeudi, à un gros renforcement de son trafic aérien.

>> A lire aussi : Ce que l'on sait sur les attaques de mardi

Explication : le hub (carrefour) bruxellois ayant fermé officiellement au moins jusqu’au dimanche 27 mars, trois compagnies qui avaient déjà un comptoir à Lille y ont transféré tous leurs vols.

Pour EasyJet, Aegean Airlines (compagnie grecque), et Vueling, Lille est donc devenu, l’espace de quelques jours, le nouveau hub au nord de Paris. Et cela pourrait durer encore quelque temps, car, de source bien informée, Zaventem pourrait ne pas rouvrir avant début avril (Vueling annonce déjà des vols reportés jusqu'au 29 mars compris)

« Un gros tiers » de passagers en plus

Pour Lille, cela représente 20 à 30 avions chaque jour, en plus des 40 habituels en cette période. La plateforme de Lesquin va ainsi voir passer, quotidiennement, entre 8 et 10.000 passagers dès ce week-end, surtout dans le sens des départs, soit « un gros tiers » de plus qu’à l’accoutumée, estime son patron Jean-Christophe Minot.

L’aéroport a fait face en appelant, avec deux semaines d’avance, les équipes qui devaient entrer en action pour le renforcement des horaires d’été (Lesquin accueille alors environ 60 avions par jour). Au total, l’aéroport aura augmenté ses effectifs de 10 % environ, avec, en plus, le renfort des équipes de support (bagages, etc.), déplacées par les compagnies elles-mêmes.

En outre, la plateforme lilloise indique qu’elle prend intégralement à sa charge le transfert en bus, vers Bruxelles-Midi, des passagers devant initialement atterrir à Zaventem.

Dès jeudi, aucun retard n’a été observé à Lille, précise d'ailleurs Jean-Christophe Minot. Le patron de l'aéroport raconte « l’émotion de certains salariés de Zaventem, soulagés en arrivant ici, où tout est déjà organisé ».

Par ailleurs, les vols réguliers prévus depuis Lille ne subissent aucune perturbation non plus, et leurs passagers n’ont aucune précaution particulière à prendre, par rapport à d’habitude.

Pour plus d’informations sur les vols redirigés par Lille, consulter la page Facebook de l’aéroport.