Ligue 1 : Lille ne rêve pas encore d'Europe

FOOTBALL Le LOSC n'est plus qu'à cinq points de la cinquième place...

Francois Launay

— 

Lille Ibrahim Amadou (C) is congratulated by teammates after scoring a goal  during the French Ligue 1 football match between Bastia (SCB) and LOSC Lille on March 12, 2016 at the Armand Cesari stadium in Bastia, on the French Mediterranean island of Corsica. / AFP PHOTO / YANNICK GRAZIANI
Lille Ibrahim Amadou (C) is congratulated by teammates after scoring a goal during the French Ligue 1 football match between Bastia (SCB) and LOSC Lille on March 12, 2016 at the Armand Cesari stadium in Bastia, on the French Mediterranean island of Corsica. / AFP PHOTO / YANNICK GRAZIANI — AFP

La tentation était trop forte. Alors que Lille (9e) vient d’intégrer pour la première fois de la saison le top 10 de la Ligue 1, la question de savoir si le club est capable de viser l’Europe commence à se poser. A sept points du podium comme de la zone rouge, le LOSC est vraiment à la croisée des chemins.

>> A lire aussi : Ligue 1: Lille s'installe enfin dans le top 10

« Il faut garder les pieds sur terre »

Et justement, Frédéric Antonetti n’a pas prévu de commencer à s’emballer. « Il est hasardeux de faire quelque pronostic que ce soit. On peut être 6e comme 14e. Il faut rester les pieds sur terre. Avec deux victoires d’affilée, on s’est donné un bon bol d’air. Mais si un jour, on doit regarder en haut, ce sera lors des trois dernières journées », annonce l’entraîneur lillois.

>> A lire aussi : Ligue 1: La preuve en chiffres qu'Antonetti a remis le LOSC dans le bon sens

Capable de tenir en échec le PSG comme de perdre à domicile contre Troyes, le LOSC est pour l’instant bien incapable de tirer des plans sur la comète. Tout juste reconnaît-on qu’un succès samedi contre Toulouse devrait définitivement plier l’histoire du maintien.

« Le championnat est assez bizarre »

Pour le reste, les paris sont ouverts. « Certains vont dire qu’on mérite beaucoup mieux que ça, d’autres qu’on est à notre place. Le championnat est assez bizarre », constate Mounir Obbadi, le milieu de terrain lillois.

A force de faire les montagnes russes depuis des mois, difficile de savoir ce que peut viser Lille dans cette Ligue 1 incroyablement inconstante. « On n’est pas loin d’avoir une bonne équipe. Mais il nous faut un peu plus de maîtrise durant les matchs », lâche Antonetti. Et si Lille corrige ça, l’impossible peut devenir réalité.