Calais: Trois participants à la manif de Génération identitaire ont été condamnés

JUSTICE Ils avaient pris part à une manifestation non déclarée du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire contre les migrants à Calais…

M.L. avec AFP

— 

Illustration justice.
Illustration justice. — M.LIBERT/20 MINUTES

Lundi, le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer a condamné à trois mois de prison ferme trois sympathisants du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire. Ils étaient accusés de « rébellion » et avaient participé, samedi à Calais, à la manifestation non déclarée qui avait réuni 80 personnes et abouti à 14 interpellations.

« Manifestation pacifique »

Tout au long de l’audience, les trois prévenus, dont aucun n’habite la région, ont clamé qu’ils participaient à une manifestation « pacifique ». « Ce n’était pas une manifestation pacifique mais violente, de la part de la police », a surenchéri leur avocat, maître Hervé Krych. Deux des prévenus ont affirmé être venus séparément pour « visiter Calais » et ils seraient « tombés par hasard sur la manifestation ».

Ces trois jeunes, âgés de 23 à 26 ans, n’ont pas fait l’objet d’un mandat de dépôt, et la traduction de leur peine a été laissée à l’appréciation du juge des libertés et de la détention, après examen de vidéos n’ayant pas encore été visionnées.

En outre, deux d’entre eux ont été condamnés à 400 euros de dommages et intérêts, pour des violences distinctes sur deux policiers. Le tribunal a suivi les réquisitions du ministère public, qui demandait « une peine exemplaire ».