«Jungle» de Calais: Nuit calme avant un 3e jour de démantèlement

MIGRANTS Quelques feux de tentes ont été maîtrisés par les pompiers au cours d’une nuit plutôt calme dans la Lande de Calais. Le démantèlement de la zone sud devrait se poursuivre ce mercredi…

M.L. avec AFP

— 

Les pompiers ont dû intervenir pour des feux de tentes dans la Lande de Calais.
Les pompiers ont dû intervenir pour des feux de tentes dans la Lande de Calais. — P.Huguen/AFP

A l’aube du 3e jour. Dans la Lande de Calais, la nuit de mardi à mercredi a été calme et sans violence. Le démantèlement de la zone Sud doit se poursuivre ce mercredi, a-t-on appris auprès de la préfecture du Pas-de-Calais.

« Un dispositif sécuritaire renforcé a été mis en place autour du campement pour éviter des assauts sur la rocade de la part de migrants, celui-ci a été efficace », a indiqué la préfecture à l’AFP.

Quelques feux de tentes

Dans la nuit, entre 3h et 5h, quelques migrants ont été empêchés de quitter la Lande pour éviter qu’ils essayent d’atteindre la rocade portuaire. Les pompiers ont, par ailleurs, dû intervenir dans la nuit pour des feux de tentes, sans que l’on sache si ceux-ci étaient volontaires ou dus aux fortes rafales de vent et au grand froid que subit la partie nord de la France.

>> A lire aussi : Une expulsion qualifiée de «coup de poignard dans le dos»

Le démantèlement de la zone sud de la « jungle » de Calais doit reprendre, mercredi matin, pour la troisième journée. Mardi, les opérations de démantèlement ont été émaillées de heurts entre migrants, militants « No border » et forces de l’ordre.