Nord: Bloqué dans le coma à Phuket... Et recherché par la police

FAITS DIVERS Le jeune Nordiste accidenté à Phuket, qui a soulevé une vague de solidarité sans précédent, devra éviter la Belgique pour rentrer en France...

Olivier Aballain
— 
Portrait de Sofiane Mamèche posté par ses proches sur Facebook
Portrait de Sofiane Mamèche posté par ses proches sur Facebook — Facebook

Espoir et révélations sur Sofiane Mamèche. Le jeune Tourquennois, bloqué dans un état grave dans un hôpital de Phuket, devrait recevoir la visite d’un médecin mandaté par Mondial Assistance ce mercredi après-midi. « On espère qu’il donnera un avis médical favorable au rapatriement », confie une proche du jeune homme, grièvement blessé le 19 février dans un accident de scooter, alors qu'il débutait ses vacances.

>> A lire aussi : Nord: Le soutien à Sofiane, dans le coma à Phuket, ne faiblit pas

 

Ce coup de main de Mondial Assistance a été obtenu par le maire de Tourcoing Gérald Darmanin. L’élu aide la famille depuis samedi, pour obtenir le transfert de Sofiane Mamèche, refusé jusqu’alors par les autorités sanitaires Thaïlandaises.

Soutien massif des internautes

Les proches du jeune accidenté ont également reçu un soutien massif des internautes, qui ont versé plus de 85.000 euros via le site de financement participatif Leetchi.com pour supporter les frais d’hospitalisation (25.000 euros, selon la famille) et de rapatriement (75.000 euros, selon la même source).

Le trajet retour de Sofiane Mamèche en France devra toutefois éviter le territoire belge et la plateforme aérienne de Bruxelles, puisqu’on a appris ce 24 février, par la Voix du Nord, que le jeune homme était recherché par la police belge dans une enquête sur un trafic de drogue.

Soupçon d'escroquerie en bande organisée

Selon le quotidien régional, un proche du Tourquennois qui devait s’envoler vers Phuket, lundi, a d’ailleurs été bloqué par les autorités judiciaires belges à l’aéroport de Bruxelles. Sofiane Mamèche est également soupçonné par la justice française, écrit la Voix du Nord, d’avoir participé à une affaire d’escroquerie en bande organisée.

« Cela ne change rien au fait que sa famille a le droit de le rapatrier », a sobrement commenté Gérald Darmanin.