Football: Lille, Lens et Valenciennes veulent un dernier tiers payant

FOOTBALL Passage en revue des ambitions des trois clubs nordistes avant le dernier tiers du championnat

Francois Launay

— 

Obbadi et le LOSC n'avancent pas beaucoup en ce début de saison AFP PHOTO FRED TANNEAU
Obbadi et le LOSC n'avancent pas beaucoup en ce début de saison AFP PHOTO FRED TANNEAU — AFP

Si ce n’est pas encore le sprint final, on s’en rapproche sérieusement. Que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue 2, le dernier tiers du championnat vient de débuter. Après 26 journées (sur 38) que peuvent encore espérer Lille, Lens et Valenciennes ? Passage en revue des forces et faiblesses des trois clubs nordistes…

Lille en route pour le maintien. 

Pour la première fois depuis des lustres, le LOSC est embarqué dans une lutte incertaine pour le maintien. Treizième de Ligue 1 avec quatre points d’avance sur la zone rouge, le club lillois n’est pas encore sorti d’affaire. 

Points forts : Une défense de fer. Avec seulement vingt buts encaissés depuis le début de saison, le LOSC a la deuxième meilleure défense de Ligue 1 derrière l'infranchissablle PSG (12 buts). L'effectif lillois, composé de joueurs brillants et expérimentés, a aussi largement les qualités techniques pour se sauver. 

Points faibles : Avec 20 buts inscrits en 26 matchs, Lille possède l’avant-dernière attaque du championnat juste devant Troyes, la lanterne rouge du championnat (19 buts marqués). Côté mental, avec une équipe qui n’est pas programmée pour jouer le maintien, Lille pourrait aussi tomber de haut.

Lens rêve de montée.

Sixième de Ligue 2 à seulement trois points du podium, le Racing peut sérieusement envisager de revenir dans l’élite, un an après l’avoir quitté.

Points forts : Un calendrier favorable. A l’exception de Nancy, Auxerre et Clermont, le club artésien va affronter essentiellement des équipes de seconde partie de tableau. Il ne faut pas non plus oublier la réussite et le mental qui escortent le Racing cette saison comme en témoignent les dix points pris dans les dix dernières minutes.

Points faibles : Le derby perdu lundi face à Valenciennes (0-1) l'a prouvé : Lens manque clairement d’un renard des surfaces. Ses deux meilleurs buteurs, Autret et Cyprien (4 buts chacun) ne sont pas des attaquants de pointe. Plus généralement, l’attaque lensoise (26 buts) n’est que la treizième de Ligue 2.

Valenciennes doit sauver sa peau

Si la victoire lundi dans le derby à Lens (0-1) lui a fait un bien fou, le VAFC n’est pas encore sorti d’auberge. Quatorzième de Ligue 2, VA n’a que cinq points d’avance sur la zone de relégation.

Points forts : Pour une équipe en difficulté, VA sait défendre. Avec 27 buts encaissés, le club du Hainaut a même la huitième défense du championnat. Le club du Hainaut a aussi l’expérience de la lutte pour le maintien. La saison dernière, le club s’était même sauvé à la dernière journée. De quoi garder les nerfs solides.

Points faibles : Incapable d’enchaîner deux victoires d’affilée cette saison, le VAFC est très inconstant. Son bilan à domicile (une victoire en treize matchs) est catastrophique. Et son calendrier, essentiellement face à des concurrents directs, peut faire peur.