Cinéma: Les deux semaines de Dofus en salles, en quelques tweets

CULTURE Le long-métrage d'animation des studios roubaisiens Ankama entame sa troisième semaine en salles...

Olivier Aballain
— 
Joris, le héros de Dofus - Livre 1: Lilith
Joris, le héros de Dofus - Livre 1: Lilith — Gebaka

Dofus s’est fait sa place sur les écrans français. Certes, après deux semaines d’exploitation, Dofus : Livre 1 - Julith, le premier long-métrage des studios d’animation Ankama, atteint modestement les 55.000 spectateurs en salles.

Heureusement, le film devrait conserver « à peu près » la même distribution en troisième semaine, selon la direction de l’entreprise roubaisienne, avec en ligne de mire les prometteuses vacances parisiennes.

>> A lire aussi: Ankama compte sur l'effet Dofus pour se donner un nouveau souffle

Mais le principal n’est pas là, pour Lætitia Jaeck, directrice générale adjointe d’Ankama. « La production du film [qui a coûté huit millions d’euros] est derrière nous, donc les salaires sont payés, il n’y a pas d’inquiétude. Notre objectif c’était aussi d’acter la naissance d’un acteur français du cinéma d’animation, et nous estimons que c’est réussi ».

Meilleure preuve de cette réussite : l’écho que suscite le film sur Twitter.

  • Les plus enthousiastes : les fans de Mangas
@Fairy_Mangas les références sont juste subtilement dosé !!! Bref Dofus le film : c’est la bonne bombe !!! Je suis encore toute hypé p’tain !
— Fairy~ (@Fairy_Mangas) February 13, 2016

Les amateurs du « trait » caractéristique de la BD japonaise apprécient visiblement l’audace des studios roubaisiens, qui ont même édité un label pur manga (Kuri) de 2011 à 2013.

  • Le plus béotien : Celui qui n’aime pas le jeu…
Et je me joins à mes collègues pour vous enjoindre à aller voir le film Dofus, et c’est un mec qui n’aime pas le jeu qui dit ça. Foncez ! ;)
— LeDieuHarem (@LeDieuHarem) February 13, 2016

Ça, c’est dit. Mine de rien, un beau compliment.

  • Le plus confraternel : Un coup de pouce de l’animation française
Chers Miraculers, foncez au cinéma et allez voir le film de nos copains du Nord. Épique et fait avec le coeur.https ://t.co/hB8rbiJYyL
— Thomas Astruc (@Thomas_Astruc) February 8, 2016

Thomas Astruc est le créateur de la série TV Miraculous, vendue dans 150 pays dans le monde. Alors bon, un petit coup de main ne fait certainement pas de mal.

  • Le plus impatient : Un fan des US
@KihuBlue Have you heard any news about the Dofus film releasing outside of France ? I so wanna get my hands on it.
— Lewd✪Justin (@SilverTigerAD) February 13, 2016

La distribution de Dofus dans 130 salles dans l’Hexagone est déjà jugée insuffisante par les fans français, alors imaginez à l’étranger…

  • Le plus « partenaire » : Orange
Vous n’avez toujours pas vu @DofusFilm ? Foncez au cinéma voir le film d’animation Français inspiré du jeu vidéo ! https ://t.co/jSrcvFLzux
— Orange Jeux (@OrangeJeux) February 11, 2016

Révélateur du statut acquis par Dofus, ce petit message d’encouragement posté par Orange Jeux le 11 février…

  • Le plus communautaire : Dofus, of course
Le palier des 50.000 entrées se débloque : à vous la Panoplie de Bakara ! #DOFUSFilm https ://t.co/g8FK72RzFE
— DOFUS (@DOFUSfr) February 16, 2016

Le long-métrage tiré de Dofus devait à la fois profiter au premier jeu communautaire d’Ankama, créé en 2004, et prolonger son succès sur les écrans. D’où les petites récompenses attribuées aux joueurs de Dofus à chaque pallier franchi par le film…

  • Le plus erroné : Un fan du grand complot
@PurpleHazero si je nai pas vu un seul média parler du film dofus si ce n’est en mal car inspiration japonaise (encore du chauvinisme tiens)
— Poutsh (@Poutchan) February 13, 2016

Pas un seul média n’a parlé de Dofus, sauf pour en dire uniquement du mal ? C’est faux pour Le Monde Une adaptation réussie »), 20 Minutes, le site FranceTVinfo, Le Journal du Dimanche, La Croix… Certains aussi n’ont pas aimé, ou pas tout, et alors ? Le monde du cinéma, c’est aussi ça.