Pas-de-Calais: Faire le 114 pour mettre fin aux violences conjugales

FAITS DIVERS Une femme agressée a utilisé un numéro méconnu, le 114, pour envoyer un SMS d’alerte. Bien lui en a pris…

G.D.

— 

Illustration de violences conjugales.
Illustration de violences conjugales. — S. Alcalay / SIPA

C’est un service méconnu. Et pourtant, il a peut-être sauvé une vie, la semaine dernière, à Eperlecques, près de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais. Agressée par son mari, une femme a envoyé un SMS au 114, plutôt que d’appeler directement les gendarmes, pour lancer l'alerte discrètement, raconte La Voix du Nord.

En cas de détresse médicale

En général, ce service d’appel à l’aide est peu utilisé, car plutôt destiné aux sourds et aux muets. Ces derniers peuvent ainsi envoyer un texto via ce numéro en cas de détresse médicale, par exemple. Ou en cas de prises d'otages lors d'un attentat ? Il peut en effet être aussi utilisé en cas de danger immédiat, quand on a du mal à parler ou à se faire entendre.

Or la femme, régulièrement victime de violences conjugales, était tombée la veille sur un reportage à la télé évoquant l'utilisation du 114. Vendredi soir, lorsque son mari a commencé à la frapper, elle a donc eu le réflexe d'envoyer son alerte par ce biais. Les gendarmes ont pu alors interpeller l'homme violent au domicile du couple, vers 23h.

Dans le département du Pas-de-Calais, la gendarmerie n'avait été sollicitée qu'en fois en 2014 avant l'intervention de vendredi.