Ligue 1 : À un quart d'heure près, Lille serait cinquième de Ligue 1

FOOTBALL Lors de ses quatre derniers matchs de Ligue 1, le club a encaissé cinq buts dans le dernier quart d'heure...

Francois Launay

— 

Boufal et Lille peuvent s'en vouloir. AFP PHOTO / FRANCOIS LO PRESTI
Boufal et Lille peuvent s'en vouloir. AFP PHOTO / FRANCOIS LO PRESTI — AFP

Bon d’accord, rien ne sert de refaire l’histoire à 13 matchs de la fin de saison. Il n’empêche que Lille peut déjà commencer à se mordre les doigts. Avec un peu plus de maîtrise lors de ses quatre derniers matchs, le LOSC, 15e de Ligue 1 avec quatre points d’avance sur la zone de relégation, ne serait pas en train de jouer le maintien.

En prenant cinq buts dans le dernier quart d’heure en un mois, Lille s’est privé de sept points supplémentaires au classement, sept points qui lui permettraient de figurer aujourd'hui à la cinquième place, à seulement deux unités du podium… Retour sur le bal des occasions ratées…

23 janvier 2016. 22e journée : Lille-Troyes (1-3) : 3 points de perdus. Alors qu’il mène au score face à la lanterne rouge dans un match maîtrisé jusqu’à la 77e minute, le trou noir se produit. En neuf minutes, le LOSC encaisse trois buts (77e, 80e, 86e) et devient la première et pour l’instant seule équipe à perdre contre Troyes en Ligue 1.

29 janvier 2016. 23e journée : Marseille-Lille (1-1) : 2 points de perdus. Depuis l’ouverture dus score de Corchia à la 57e minute, Lille a le match en main et aurait même pu faire le break si Boufal avait été un peu plus inspiré. Mais alors que le LOSC pense se diriger vers une victoire au Vélodrome, Amalfitano commet une faute inutile à l’ultime seconde. Coup franc pour Marseille, Rabillard égalise et Lille perd deux points bêtement.

7 février 2016. 25e journée : Lille-Rennes (1-1) : 2 points de perdus. Après avoir largement dominé Rennes et ouvert logiquement le score grâce à Eder en fin de première mi-temps, Sofiane Boufal va changer le cours du match. Expulsé bêtement après avoir reçu deux cartons jaunes en cinq minutes (66e, 71e), l’attaquant nordiste laisse ses partenaires en infériorité numérique. A force de pousser, Rennes obtient un penalty à deux minutes de la fin transformé par Dembélé. Encore des regrets pour Lille.