Lille: Un bilan touristique moyen mais des perspectives intéressantes

TOURISME L’Office de tourisme de Lille n’a pas tiré un bilan formidable de l’année 2015. En revanche, quelques événements spécifiques devraient tirer la fréquentation vers le haut en 2016…

Mikaël Libert

— 

L'Anneau de mémoire à Notre-Dame de Lorette, dans le Pas-de-Calais.
L'Anneau de mémoire à Notre-Dame de Lorette, dans le Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

C’est l’occasion qui fait le larron. L’Office de tourisme et des congrès de Lille a publié, ce lundi, son bilan de la saison 2015. Il y a peu de raisons de se réjouir des chiffres mais l’optimisme reste de mise pour 2016 avec quelques événements qui devraient ramener du monde dans la région.

Même la « star » est en baisse

Ce n’est pas un bilan de la fréquentation de l’ensemble des activités touristiques mais seulement de celles organisées par l’Office de tourisme. Et de ce côté, ce n’est pas reluisant. Le Palais Rihour a enregistré une baisse de fréquentation de près de 8 %. Baisse des amateurs également pour les City tour (-6,8 %) et chute vertigineuse des ventes de City pass (-13,5 %). Et la nouvelle prestation, le Lille région tour, peine à décoller avec seulement 545 visiteurs depuis avril 2015.

Même la « star » des visites proposées par l’Office de tourisme, à savoir la montée au sommet du Beffroi de Lille, a perdu en fréquentation par rapport à 2014 : avec « seulement » 30.917 visiteurs, la flèche de l’Hôtel de ville accuse une baisse de 1,3 %. C’est la visite guidée du Vieux-Lille qui s’en sort le mieux grâce à un nombre de visiteurs stable (7.968). La fréquentation du site internet Lilletourism.com, elle, bondit de 5 % ainsi que les ventes en ligne (+396 %).

Perspectives encourageantes

Malgré tout, les perspectives sont plutôt encourageantes pour 2016. En effet, l’Office de tourisme mise beaucoup sur trois événements en particuliers pour booster la fréquentation de ses visites. A commencer par l’exposition que le Lille Art Museum (LAM) consacre à Modigliani à partir du 27 février. Pour que les amoureux du peintre italien ne se contentent pas de faire un aller-retour, des séjours « packagés » sont proposés.

Un autre événement va secouer la région et drainer pas mal de monde au mois de juin : l’Euro 2016 de football. Six matches se dérouleront au Stade Pierre-Mauroy, à Villeneuve d’Ascq, et quatre au stade Bollaert de Lens. Des supporters de foot, certes, mais aussi des touristes dont l’office de tourisme compte bien exploiter le potentiel.

Le centenaire de la bataille de Fromelles, fin juillet, promet déjà une arrivée « massive » de touristes Australiens que l’on sait très attachés au tourisme de mémoire. En plus des circuits existants à Fromelles et Ypres (Belgique), la nécropole de Notre-Dame de Lorette et l’Anneau de mémoire (Pas-de-Calais) seront mis en avant.