Lille: Lille 3000 « Renaissance » s'achève définitivement

CULTURE Le déboulonnage des statues brésiliennes de la rue Faidherbe marque la fin symbolique de l’édition « Renaissance » de Lille 3000…

Gilles Durand

— 

Les premières statues brésiliennes ont été enlevées, dans la nuit de lundi à mardi.
Les premières statues brésiliennes ont été enlevées, dans la nuit de lundi à mardi. — G. Durand / 20 Minutes

Cette fois, c’est bel et bien fini. L’édition « Renaissance » de Lille 3000, qui avait officiellement pris fin le dimanche 17 janvier, voit ses derniers artifices quitter la ville, cette semaine. Pendant trois nuits, les douze statues de la rue Faidherbe et celle de Wazemmes vont être déboulonnées. Le travail a commencé, dans la nuit de lundi à mardi.

 

Direction La Villette ?

Ces statues, qui sont des éléments de char participant au carnaval de Rio de Janeiro, devraient, selon nos informations, faire une halte en France avant de regagner leur école de samba carioca. Et pourquoi pas au Parc de la Villette où règne, depuis l’an dernier, le grand manitou de Lille 3000, Didier Fusillier ?

Aucune annonce officielle, mais la présence de deux camions au sigle du Parc de la Villette, dans la rue Faidherbe, laisse penser à un échange de bons procédés au moment où les défilés du carnaval de Rio vont commencer vendredi.

Environ 1, 5 million de visiteurs

Du côté de Lille 3000, l’heure est au bilan. Selon toute vraisemblance, les chiffres de fréquentation devraient dépasser 1,5 million de visiteurs, soit quasiment autant que lors de la précédente édition baptisée « Fantastik ». Parmi les expositions les plus en vue, celle sur Marc Chagall, au musée La Piscin,e de roubaix, a attiré 101.000 personnes.

 


Démontage des statues Lille 3000 par 20Minutes