Ligue 1: Eric Bauthéac s'est fait recadrer

FOOTBALL Les déclarations du milieu de terrain, en colère après la défaite à Bordeaux, n'ont pas été appréciées dans le vestiaire lillois....

Francois Launay

— 

Eric Bauthéac (à droite) à la lutte avec Wahbi Khazri (à gauche) lors du match entre les Girondins et Lille, disputé le 16 janvier 2015 à Bordeaux.
Eric Bauthéac (à droite) à la lutte avec Wahbi Khazri (à gauche) lors du match entre les Girondins et Lille, disputé le 16 janvier 2015 à Bordeaux. — N. Tucat / AFP

Il n’est jamais bon de réagir à chaud. Enfin si, ça fait plaisir aux journalistes mais beaucoup moins à un vestiaire d’une équipe de Ligue 1. C’est ce que vient de constater à ses dépens Eric Bauthéac. Rapide rappel des faits : Frustré par la défaite du LOSC samedi à Bordeaux, le milieu de terrain est allé dire sa façon de penser devant la presse. Saut qu’il y est allé un peu fort.

« On n’a pas toujours l’impression d’être à onze sur le terrain. Il va falloir qu’on apprenne à jouer tous ensemble », a lâché le milieu de terrain. S’il ne vise personne directement, le joueur estime clairement que certains la jouent un peu trop perso.

« Il faut toujours régler ce genre de problèmes dans le vestiaire plutôt qu’un public », estime Frédéric Antonetti

Pas le genre de discours lisses auxquels on est habitués après un match. Du coup, Frédéric Antonetti a bien été obligé de recadrer un peu son joueur. « Ce n’est jamais bon de réagir à chaud et d’ailleurs j’ai payé pour le savoir. Il faut toujours régler ce genre de problèmes dans le vestiaire plutôt qu’un public. Et je l’ai dit à Eric », raconte l’entraîneur lillois qui ne nie pas certaines tensions existantes.

« Il y a toujours des problèmes et des conflits dans une équipe mais il faut essayer de les régler. Chacun doit se rapprocher de l’autre et doit faire des efforts. C’est mon travail et je m’y attelle. Personne n’a jamais vraiment tort ni vraiment raison dans ces situations ». Sauf que cette fois-ci, les bisbilles ont été dévoilées publiquement. Et ça, ce n’est pas le genre de la maison Ligue 1. Dès le prochain match, le groupe devrait de nouveau « vivre bien »…