Calais: Trois véhicules blindés en renfort pour gérer la situation migratoire

SECURITE Les gendarmes de Calais ont reçu trois « véhicules blindés à roues »…

Olivier Aballain

— 

Véhicule de la gendarmerie près du tunnel sous la Manche, en octobre 2015
Véhicule de la gendarmerie près du tunnel sous la Manche, en octobre 2015 — P. HUGUEN / AFP

Après les renforts en hommes, voilà les blindés. A Calais, les autorités poursuivent le renforcement du dispositif mis en place pour gérer l’afflux de migrants.

Le quotidien Nord Littoral a ainsi repéré l’arrivée toute récente de trois véhicules blindés aux côtés des forces de gendarmerie.

De petits chars sur roue

Ces véhicules, qui ont l’aspect de petits chars sur roue, n’ont pas encore été utilisés par les gendarmes (qui sont, rappelons-le, des militaires). Ils pourraient toutefois leur apporter un soutien de poids, notamment lorsqu’il s’agit d’évacuer les routes parfois envahies par des groupes de migrants.

>> A lire aussi : Fermeté requise contre les migrants fauteurs de troubles

Il arrive en effet régulièrement que des dizaines de réfugiés voulant passer en Angleterre mènent des actions concertées sur certains accès au port ou au tunnel sous la Manche, pour en forcer l’entrée. Les véhicules blindés pourraient ainsi servir à couvrir l’action des forces de l’ordre.

Soumis à l’accord du préfet de région

L’utilisation de ce type de véhicule est cependant très encadrée. Nord Littoral rappelle que le préfet de région doit donner son accord pour l’utilisation conjointe de deux véhicules, et qu’au-delà il faut obtenir l’accord du premier ministre lui-même.

Tout juste nommé en remplacement de Denis Gaudin, promu dans la Marne, le nouveau sous-préfet de Calais, Vincent Berton (qui vient de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur), a en tout cas une corde de plus à son arc.