Grève en Belgique: Reprise très partielle sur le réseau Thalys

TRANSPORTS Le réseau international de trains à grande vitesse Thalys est très perturbé par une grève en Belgique...

Olivier Aballain

— 

Gare du Nord, on ne monte plus dans un Thalys sans passer au préalable sous un portique de sécurité.
Gare du Nord, on ne monte plus dans un Thalys sans passer au préalable sous un portique de sécurité. — F. Pouliquen / 20 Minutes

Le trafic ferroviaire reste toujours très perturbé en Belgique, où les syndicats francophones ont lancé un mouvement de grève contre un plan d’austérité. Les trains à grande vitesse Thalys, totalement à l’arrêt le 6 janvier, n’ont recommencé à circuler que très partiellement ce jeudi 7.

Une dizaine de liaisons internationales, reliant Paris à Bruxelles et Amsterdam, devraient ainsi circuler ce jeudi « pour acheminer les clients Thalys qui n’ont pas pu reporter leur voyage », annonce le site Internet du transporteur.

Une scission Flamands-Wallons, sur le rail aussi

Sur le reste du réseau la situation est très contrastée. Selon les derniers pointages, 70 % des trains circulent dans la partie flamande de la Belgique, tandis qu’en Wallonie, francophone, le trafic est pratiquement réduit à zéro.

Ce contraste inquiète d’ailleurs le quotidien belge Le Soir, qui estime dans un éditorial que la situation ressemble à « une scission hautement symbolique du pays – sur le combat social, là où l’unité semblait la plus inaltérable – ».

Pour ceux qui souhaitent s’y retrouver le compte Twitter de la SNCB (@SNCB) est heureusement très réactif.

Le trafic devrait reprendre totalement le 8 janvier. Les syndicats, qui contestent notamment la suppression de 7.000 emplois sur 33.000 à la SNCB, annoncent un nouveau mouvement début février.