Coup de France: Un joueur de Wasquehal décroche un contrat pro à Niort

FOOTBALL L’attaquant de Wasquehal, Messaoud Bouardja, est parti ce lundi pour Niort où il doit signer son premier contrat professionnel…

Gilles Durand

— 

A Villeneuve d'Ascq, le 3 janvier 2016 - Messaoud Bouardja, attaquant de l'ES Wasquehal face au PSG.
A Villeneuve d'Ascq, le 3 janvier 2016 - Messaoud Bouardja, attaquant de l'ES Wasquehal face au PSG. — Gilles Durand / 20 Minutes

Le beau parcours de Wasquehal en Coupe de France provoque déjà du mouvement dans le club. L’attaquant Messaoud Bouardja, auteur de sept buts en CFA depuis le début de la saison, est parti, ce lundi, pour rejoindre Niort, club de Ligue 2, avec lequel il a signé son premier contrat professionnel, à 24 ans.

« Ce n’est pas comme si je partais pour toujours »

« Cette décision avait été prise depuis longtemps. Le coach et le président étaient au courant », souligne l’ancien Wasquehalien qui a joué son dernier match, dimanche contre le PSG, en 32e de finale de la Coupe de France. « On a mangé ensemble avec certains joueurs, on a rigolé un peu. Mais ce n’est pas comme si je partais pour toujours. Dès que j’en aurai l’occasion, je reviendrai les voir », assure Messaoud Bouardja dont la vie s’est inscrite, jusqu’à présent, dans la métropole lilloise. De son enfance dans le quartier de la Porte de Valenciennes jusqu’à Marcq-en-Barœul, où il vivait jusqu’alors.

 

« Ma copine doit venir me rejoindre à Niort à la mi-février, le temps de m’installer là-bas », précise-t-il. Un gros changement en perspective pour celui qui a débuté le football au Petit Maroc, à Lille. « Le foot, c’est toute ma vie. Depuis le temps que j’attends cette opportunité. Je ne vais pas à Niort pour prendre des vacances mais pour réussir ».

Un exemple suivi par d’autres ?

Trois ans de contrat et l’espoir de jouer, dès vendredi, son premier match chez les professionnels. « J’ai été mis en contact avec ce club grâce à mon agent. Les dirigeants cherchaient un joueur de mon profil. Ils sont venus me voir quatre ou cinq fois à Wasquehal. Leur projet m’a plu », résume Messaoud Bouardja. Le joueur était d'ailleurs dans la ligne de mire d'autres clubs.

L’exemple de Messaoud Bouardja sera-t-il suivi par d’autres ? « Ça montre qu’il n’est jamais trop tard », argumente le joueur. En attendant, son équipier Selim Sadsaoud a, de son côte, repris le chemin de son travail, ce lundi matin, dès 5h, à Auchan Leers, où il est préparateur de commandes. « J’espère avoir encore une chance d’arriver à intégrer un club pro. Tout dépend de la fin de saison que je vais faire, explique-t-il. Mais je prends beaucoup de plaisir à Wasquehal avec les bénévoles du club ».