Le Nord reste le département le plus peuplé de France

DÉMOGRAPHIE L’Insee vient de publier les chiffres des « populations légales » qui sont entrées en vigueur au 1er janvier 2016…

Mikaël Libert
Le Nord reste le département le plus peuplé de France.
Le Nord reste le département le plus peuplé de France. — M.Libert / Archives 20 Minutes

Toujours en tête, mais pour combien de temps. L’Institut national de statistiques (Insee) a publié les chiffres des dernières populations légales* des communes de France. Ces chiffres, collectés entre 2011 et 2015, sont entrés en vigueur officiellement le 1er janvier. Dans une France qui compte 65,61 millions d’habitants, le Nord est le département le plus peuplé.

> Analyse régionale

La nouvelle grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie compte près de 6 millions d’habitants (5.987.883). Elle occupe le 2e rang des régions les plus peuplées de France, assez loin derrière Auvergne-Rhône-Alpes et ses 7,75 millions d’habitants. Le rapprochement avec la Picardie fait donc gagner à notre région près de deux millions d’habitants.

> Analyse par département

Le Nord est le premier département de France avec une population qui représente 4,1 % de la population de la France métropolitaine. Les 2.595.536 nordistes sont donc plus nombreux que les parisiens ou les habitants des Bouches-du-Rhône. Le Pas-de-Calais, lui, se place en 8e position avec ses 1.465.205 habitants.

>> A lire aussi: Pourquoi les décès ont été moins nombreux en France en 2014

Néanmoins, le Nord pourrait, à moyen terme, céder sa place de leader en raison d’une croissance démographique plus faible que celle enregistrée au niveau national. En effet, si le solde naturel (différence entre naissance et décès) reste positif, la croissance démographique du département est plombée par un déficit migratoire. En gros, il y a davantage de gens qui quittent le Nord que de gens qui viennent s’y installer.

> Analyse par commune

Plus les communes sont importantes, moins elles croissent démographiquement. C’est l’enseignement de ces nouveaux chiffres. Les villes nordistes de plus de 10.000 habitants ont gagné 0,2 % d’habitants par an. Leurs homologues du Pas-de-Calais, elles, perdent 0,4 % d’habitants par an.

En revanche, les communes de moins de 2000 habitants des deux départements enregistrent une croissance démographique plus élevée : +0,6 % dans le Nord et +0,7 % dans le Pas-de-Calais. Les habitants de la région ont tendance à migrer vers les communes périurbaines des grands centres urbains comme Lille, Valenciennes ou Arras.

* Les chiffres des populations légales ont été calculés avec des informations collectées entre 2011 et 2015. Pour respecter l’égalité de traitement des communes, la date officielle retenue est celle qui correspond au milieu de la période de collecte, soit 2013.