Coupe de France: L'ES Wasquehal n'a pas à rougir de sa défaite face au PSG

FOOTBALL Les amateurs de Wasquehal ont tenu tête aux cadors du PSG pendant une heure, avant de perdre (0-1) en 32e de finale de la Coupe de France…

Gilles Durand

— 

La meilleure  occasion de Wasquehal par Tony Akli, en début de match.
La meilleure occasion de Wasquehal par Tony Akli, en début de match. — G. Durand / 20 Minutes

Ils ne sont pas passés très loin de l’exploit. Les Wasquehaliens pouvaient se montrer satisfaits de leur performance après leur courte défaite (0-1) en 32e de finale de la Coupe de France face à la meilleure équipe française actuelle : le PSG. Les Parisiens ont dû attendre l’heure de jeu pour voir leur attaquant vedette, Zlatan Ibrahimovic, inscrire l’unique but de la rencontre de la tête.

« Fier de mes joueurs »

« Je suis très fier de mes joueurs, ils ont parfaitement respecté les consignes et notre organisation n’a jamais laissé d’espace aux attaquants parisiens », résumait Carlos Da Cruz, l’entraîneur de l’ES Wasquehal qui évolue en CFA (4e division nationale). Les Nordistes ont fait le dos rond avec beaucoup d’abnégation et auraient même pu, en début de match, trouver la faille grâce à une percée de Tony Akli (7e) et un tir cadré de Messaoud Bouardja (12e).

« On y a cru mais ça a été difficile, témoignait Tony Akli. On s’est bien battu. On a beaucoup couru, mais très peu touché le ballon. Finalement, on peut être content du résultat : peu d’équipes de Ligue 1 n’ont pris qu’un seul but cette saison face au PSG. » L’attaquant Selim Sadsaoud ne montrait, lui non plus, aucun regret. « On a fait le match qu’il fallait. Voir de tels joueurs en face de soi, ça fait drôle. Mais ils ont été très ouverts et très humbles », expliquait-il.

« L’ambiance m’a donné des frissons »

Le plus heureux, c’était peut-être le défenseur nordiste Adil Qrita, qui a pu récupérer le maillot d’Ibrahimovic à la fin du match : « J’ai vraiment réalisé ce qui se passait quand on est entré sur le terrain. L’ambiance dans les tribunes m’a donné des frissons ».

Il faudra pourtant vite oublier les 12.600 spectateurs du Stadium Lille Métropole pour se remettre dans l’ambiance CFA. « On a vécu une semaine fantastique avec toute cette médiatisation, mais dès mardi, il faudra reprendre l’entraînement pour bien figurer en championnat », glissait Selim Sadsaoud.

Bouardja à Niort

Un entraînement auquel ne participera pas Messaoud Bouardja. L’attaquant de Wasquehal doit signer, ce lundi, un contrat pro avec le club de Niort qui évolue en Ligue 2. C’est aussi ça, la magie de la Coupe de France !