Arrestation de sans-papiers: une rafle «étonnante» pour le CSP

LILLE Une quarantaine d'immigrés grévistes de la faim ont été arrêtés tôt mardi matin...

De notre correspondant à Lille, Olivier Aballain

— 

Des sans-papiers grévistes de la faim évacués à Lille le 21 août 2007
Des sans-papiers grévistes de la faim évacués à Lille le 21 août 2007 — ISOU

«Nous ne comprenons pas, le Préfet se contredit.» C'est la stupeur mardi matin au comité des sans-papiers du Nord (CSP-59) après l'arrestation d'une quarantaine de sans-papiers grévistes de la faim, installés près des hôpitaux de Lille, Valenciennes, Tourcoing et Roubaix. D'après nos informations, les sans-papiers auraient été conduits à partir de 8h du matin dans des locaux de la PAF (Police aux frontières) à Lille et Anzin (près de Valenciennes) et au commissariat central de Lille.

Désaccord sur la sortie de crise

Roland Diagne, porte-parole du CSP-59, s'est étonné de cette « véritable rafle » alors que, selon lui, « le Préfet avait promis des autorisations de circulation » dans le cadre du dispositif de sortie de crise présenté la semaine dernière. Mais ce dispositif, qui prévoyait un réexamen au cas par cas de 150 dossiers, avait été aussitôt rejeté par le CSP-59, qui demande
une régularisation globale.