Les héros de la semaine… Une expo fait le plein…

— 

L’homme de la semaine
Il est 22 heures ce mercredi, lorsque Xavier Labarre entend l’annonce alerte enlèvement, déclenchée à la suite de la disparition du petit Enis à Roubaix. Immédiatement, une image lui revient en tête. Dans la journée, ce chauffeur de taxi wattrelosien a transporté, à deux reprises, un sexagénaire au bras cassé. L'homme était seul le matin. Mais sur la course du retour, Francis Evrard est en compagnie d’un enfant. Tout concorde. Xavier Labarre appelle le commissariat et emmène la police à l’endroit où il a déposé son client et le petit. Il est 22h30. Vers minuit, un chien policier localisera l’enfant, séquestré dans un garage. Xavier Labarre et Rabah Hamed, patron d’un café ayant le premier donné un signalement du suspect, ont reçu la médaille de la police du Nord. Ils rencontraient dimanche la ministre de la justice. «C'est beaucoup de reconnaissance» témoigne le chauffeur de taxi, fier d’avoir sauvé la vie d’un enfant et d’avoir pu redorer l’image de sa profession.

Le bilan de la semaine

L’artiste était aux oubliettes. Pourtant, 76.820 visiteurs se sont déplacés entre le 27 avril et le 16 août  pour découvrir la première rétrospective réalisée sur Philippe de Champaigne, peintre du 17ème, portraitiste de Richelieu. L’accueil a d’abord été timide. En cause : la faible notoriété de l’artiste et la période électorale. Mais un bouche-à-oreille favorable et un relais presse important et enthousiaste ont finalement gonflé le niveau de fréquentation. A partir du 12 décembre, le palais des Beaux-arts de Lille accueillera une exposition regroupant des artistes lillois des années 50 à 70 et, au printemps, un rassemblement de gravures de Goya.

Les préparatifs de la semaine
Derniers coups de pinceau. Le magasin Ikéa d’Hénin Beaumont prépare son ouverture au public mercredi. Le nouveau magasin, distant de 35 kilomètres seulement de son homologue lommois, attend les premières semaines près de 10000 visiteurs par jour. Soit 1,5 à 2 millions de clients par an pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 50 millions d’euros. Le groupe s’attend à un certain cannibalisme entre ses deux enseignes qui devraient, selon les études effectuées, se limiter à un peu plus de 10%.  C’est avant tout la zone commerciale voisine de Noyelles-Godault qui souffrira de la concurrence du géant suédois. Surtout que fin octobre, un complexe commercial dédié à l’ameublement s’installera sur le site du spécialiste nordique du meuble.

L’affaire de la semaine

Encore un tout petit pas en avant de la préfecture dans l’affaire des sans-papiers. La cinquantaine d'étrangers en grève de la faim depuis plus de 60 jours sont invités à se présenter, à partir d’aujourd’hui, pour retirer des documents provisoires de séjour le temps de l’étude de leur dossier de régularisation. Les demandes peuvent être faites individuellement dès lors que la personne cesse son jeûne. «Cette semaine sera décisive, prédit un responsable d’association, et au vue du contexte politique je ne crois pas à une régularisation massive». En 2004, date de la dernière grève de la faim organisée dans le Nord, le préfet avait accepté la régularisation de 460 personnes au bout du 37ème jour du mouvement.   

L’accident de la semaine

Il est mort en voulant récupérer des plaques de zinc sur le toit d'une usine. Un adolescent de quinze ans a fait une chute fatale, vendredi dans la soirée, alors qu'il cherchait à décoller du métal d'un bâtiment désaffecté. L'adolescent, en compagnie de deux camarades, est tombé en passant à travers le toit. Une enquête a été ouverte.

Caroline Behague