Métropole Lilloise: Maintenant, on peut payer son titre de transport avec son mobile

TRANSPORTS Un partenariat a été noué entre Transpole et l’opérateur Orange pour permettre le paiement sans contact des billets de transport avec son smartphone…

Mikaël Libert

— 

La station Lille-Flandres sur le réseau de métro Transpole.
La station Lille-Flandres sur le réseau de métro Transpole. — M.Libert/20 Minutes

Sans carte et sans contact. Le réseau de transports en commun de la métropole lilloise, Transpole, vient de s’associer avec l’opérateur de téléphonie mobile Orange pour proposer une solution de paiement sans contact à (certains) de ses usagers.

Une première dans les transports

Pour ses clients possesseurs de smartphones, Orange a développé une application de paiement sans contact appelée « Orange cash ». Elle permet de régler ses achats dans différentes enseignes partenaires, comme Etam, Flunch ou encre Paul, en utilisant son téléphone en lieu et place d’une carte bancaire. Depuis début décembre, Transpole est le premier réseau de transports en commun à proposer ce service à ses usagers.

Mais attention, cette petite innovation ne concerne, pour l’instant, pas tout le monde. En effet, pour recharger sa carte PassPass via « Orange Cash », il faut être client chez Orange. Autre restriction : le système NFC de paiement sans contact ne fonctionne qu’avec les smartphones Android munis d’une carte SIM de type NFC, exit donc les possesseurs d’iPhones.

>> A lire aussi: Apple Pay s'attaque au paiement sans contact

Un test grandeur nature

Entre les lignes, Transpole reconnaît que ce partenariat était une opportunité de tester auprès de ses usagers le paiement des titres de transport via smartphone. Si l’application « Orange Cash » permet de payer comme n’importe carte bancaire sans contact, il demeure en revanche nécessaire de posséder une carte PassPass.

« Nous allons améliorer notre propre application, explique-t-on chez Transpole. A moyen terme, nous entendons y proposer l’option de paiement sans contact pour tout le monde ». Dans ses cartons, le transporteur a aussi un projet de dématérialisation des titres de transport : « La carte PassPass sera remplacée par le smartphone. »