Euro 2016: De la chance au tirage pour la région

FOOTBALL Lille et Lens ont été plutôt bien servis par le tirage au sort de la compétition...

Francois Launay
— 
Wayne Rooney et les Anglais le 5 septembre 2015 à Saint-Marin.
Wayne Rooney et les Anglais le 5 septembre 2015 à Saint-Marin. — VINCENZO PINTO / AFP

Avec quatre équipes déjà sacrées championnes du monde (France, Allemagne, Italie, Angleterre), la région a été bien servie lors du tirage au sort de l’Euro 2016. Entre Lille et Lens, sept rencontres plus ou moins passionnantes vont se dérouler. Voilà ce qu’il faut déjà en retenir.

La plus patriotique : France-Suisse le 19 juin à Lille.

Coup de bol, c’est Lille qui va accueillir le match le moins inintéressant des Bleus lors du premier tour. Le dernier match de poule des Français pourrait même être décisif pour la première place du groupe.

La plus emballante : Angleterre-Pays-de-Galles, le 16 juin à Lens.

Frissons garantis pour ce derby britannique. Des chants, des bières et un duel entre la bande à Rooney et celle à Gareth Bale du foot à l’état pur dans le stade le plus britannique de France.

La plus lutte des classes : Suisse-Albanie, le 11 juin à Lens.

Si on se base sur le PIB par habitant, ce match opposera l’un des pays les plus riches à l’un des plus pauvres au niveau européen. Et côté foot ? Non, rien.

La plus marché noir : Slovaquie-Russie. Le 15 juin à Lille.

Ce match aura lieu un mercredi à 15 heures. Pour le reste, il est encore temps de revendre vos billets.

La plus fête de la musique. République-Tchèque-Turquie le 21 juin à Lens.

Jour de l’été, jour de la fête de la musique et un match qui pourrait être décisif dans l’un des groupes les plus durs du premier tour.

La plus immigration new-yorkaise : Italie-Irlande, le 22 juin à Lille.

Pour une fois, New York aura les yeux tournés vers Lille avec ce match entre deux des communautés les plus importantes de la ville américaine

La plus géopolitique. Allemagne-Ukraine, le 12 juin à Lille.

Le pays de Merkel qui défend un pays occupé en partie par la Russie de Poutine. Et encore, on ne vous parle pas de la seconde guerre mondiale.