Nord: Salola Environnement, la boîte qui fabrique un «GoreTex pour les maisons»

INNOVATION L’entreprise Valenciennoise Salola a mis au point un revêtement pare-pluie performant et esthétique pour les habitations…

Mikael Libert

— 

Exemple de réalisation avec Fassawall.
Exemple de réalisation avec Fassawall. — Salola

L’étanchéité, c’est leur dada. L’entreprise Salola Environnement, basée à Valenciennes, vient de mettre au point un pare-pluie innovant et esthétique pour la construction d’habitations neuves ou la rénovation de maisons anciennes.

Il y a six ans, deux nordistes, Pierre-Alexandre Crespel et Yannick Maréchalle ont créé la société Salola Environnement. Cette boîte est spécialisée dans la conception de solutions pour l’étanchéité à l’air et à l’eau des bâtiments.

«Le GoreTex de la maison»

Début décembre, ils ont dévoilé un nouveau pare-pluie, le Fassawall, qui ne manquera pas de ravir les architectes ou les particuliers habiles de leurs mains. « Le pare-pluie, c’est un peu le GoreTex de la maison », plaisante Pierre-Alexandre Crespel, co-fondateur de Salola Environnement. « Il s’agit d’un écran souple qui enveloppe l’habitation et assure l’étanchéité à l’air et à l’eau », précise-t-il.

Une façade en bardage bois ajouré. - Salola

Jusqu’à maintenant, ce type de revêtement était noir et assez moche, pour la simple raison qu’il était généralement recouvert et, donc, invisible. « Avec le développement des constructions en ossature bois avec des façades ajourées, il y a eu une demande du marché pour concevoir des pare-pluie plus esthétiques », explique le chef d’entreprise.

D’où l’idée, simple mais innovante, de proposer deux gammes de pare-pluie colorés ou avec des motifs. « Oui, ça coûte beaucoup plus cher que le standard car la fabrication se fait en petites séries, concède Pierre-Alexandre. Mais sur une façade en bardage bois, par exemple, cela devient inutile de recouvrir entièrement le revêtement et on gagne donc de ce côté-là. »

Séduire les architectes

Pour Salola Environnement, le pari est avant tout de séduire les architectes « qui souhaitent jouer avec la lumière avec des façades à claire-voie ou semi-transparentes ». Le produit est trop récent en France pour qu’il y ait déjà des exemples concrets. Aux Pays-Bas, en revanche, plusieurs architectes ont déjà intégré le Fassawall dans leurs créations.