Coupe de France: L'ES Wasquehal garde les pieds sur terre après son exploit

FOOTBALL Après sa qualification pour les 32e de finale, Wasquehal reste concentré sur le championnat où le club joue le maintien, malgré sa place de leader...

Gilles Durand

— 

L'entraîneur de l'ES Wasquehal, Carlos Da Cruz
L'entraîneur de l'ES Wasquehal, Carlos Da Cruz — G. Durand / 20 Minutes

« On n’a mangé ensemble, mais on n’a pas fait la fête outre mesure ». L’entraîneur de l’ES Wasquehal, Carlos Da Cruz, veut rester les pieds sur terre au lendemain de la qualification pour les 32e de finale de la Coupe de France. Le club de CFA a créé la surprise du 8e tour en éliminant Metz, 3e de ligue 2.

 

« Le club joue le maintien »

« On va retrouver la réalité dès mardi à l’entraînement pour préparer le match de championnat face aux favoris, Quevilly, qui ont été éliminés de la coupe », relativise Carlos Da Cruz. Car malgré sa place de leader en CFA, le club joue toujours le maintien. « Il ne faut pas oublier que nous sommes promus. On doit donc très vite engranger un maximum de points pour être tranquille dans un championnat très serré », annonce l’entraîneur, à la manière d’un Guy Roux des grandes années auxerroises.

Défaite face au Losc en 2011

Même l’exploit en Coupe de France ne suscite pas d’enthousiasme délirant. « C’est une très belle performance mais la priorité reste le championnat », assure Carlos Da Cruz qui espère tomber sur une Ligue 1 lors du prochain tour. « Une belle affiche serait une belle récompense et permettrait ensuite de nous concentrer sur le championnat. Même si tout est possible sur un match. »

La dernière performance du club en Coupe de France date de 2011 avec une qualification pour les 16e de finale alors qu’il évoluait en CFA2. La formation nordiste avait été battue (1-0) par le Losc, futur vainqueur de l’épreuve.

En plein apprentissage

Aujourd’hui, le club se reconstruit peu à peu. Depuis quatre ans à Wasquehal, Carlos Da Cruz a confiance en son groupe : « Il est en plein apprentissage et commence à arriver à maturité. Nous n’avons pas une grande moyenne d’âge et l’amalgame avec les plus anciens est en bonne voie ». Wasquehal pourrait donc continuer à surprendre son monde dans les prochaines semaines.

Mise à jour 20 h: Wasquehal recevra PSG en 32e de finale.